NOUVELLES
15/12/2013 05:15 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Mali: l'attentat de Kidal n'entamera pas "l'engagement du Sénégal" (président)

L'attentat jihadiste de Kidal (nord-est du Mali) qui a tué samedi deux casques bleus sénégalais, "n'entamera en rien l'engagement résolu du Sénégal au Mali", a affirmé dans un communiqué le président sénégalais Macky Sall.

Dans ce texte publié samedi soir par l'agence de presse publique du Sénégal, l'APS, Macky Sall "condamne avec la dernière énergie cet acte lâche et criminel, qui n'entamera en rien l'engagement résolu du Sénégal au Mali'".

"Ces deux militaires, morts au champ d'honneur, étaient partis dans un pays frère, le Mali, pour y défendre la democratie, la liberté et la paix'", ajoute le chef de l'Etat.

Il "renouvelle, en cette pénible occasion, sa confiance et ses encouragements à nos forces de défense et de sécurité qui, partout à travers le monde et avec un professionnalisme unanimement reconnu, contribuent au maintien et a la consolidation de la paix internationale".

Outre les deux tués, sept soldats sénégalais ont également blessés, dont un grièvement, lors de cet attentat contre une banque de Kidal, selon le service de communication de l'armée sénégalaise citée par l'APS.

Selon le gouvernement malien, trois Casques bleus, dont la nationalité n'avait pas été précisé, et deux soldats maliens ont été grièvement blessés.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a indiqué dans un communiqué qu'au moins sept Casques bleus et quatre soldats maliens avaient également été blessés dans l'attentat.

Le contingent sénégalais au Mali compte 502 militaires et 145 gendarmes qui font partie de la mission de l'ONU, la Minusma qui, au total, compte environ 6.000 soldats.

stb/jmc