NOUVELLES
15/12/2013 12:00 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

L'Iran veut en savoir davantage sur la mission d'un Américain porté disparu

Les autorités de l'Iran disent ne posséder aucune information sur les allées et venues de Robert Levinson, un agent du FBI à la retraite qui, croit Washington, pourrait y avoir été capturé.

Dans une déclaration acheminée à l'Associated Press (AP) samedi, Alireza Miryusefi, conseiller de presse de l'Iran aux Nations unies, a demandé au gouvernement américain d'expliquer la mission de M. Levinson en territoire iranien, après qu'une enquête de l'agence de presse eut révélé qu'il se trouvait en mission non autorisée pour la CIA avant de disparaître alors qu'il se trouvait à l'île de Kish, en mars 2007.

Interrogé au sujet de l'enquête de l'AP publiée jeudi, M. Miryusefi a écrit dans un courriel que, «en fait, l'autorité américaine devrait donner des explications au sujet de la mission de (M.) Levinson en sol iranien. Elle est responsable et devrait répondre».

Il a insisté sur le fait que le gouvernement en Iran collabore aux efforts réalisés afin de clarifier le sort de M. Levinson. Selon M. Miryusefi, le gouvernement iranien tente de «trouver tout indice relatif à la situation de (M.) Levinson pour des raisons humanitaires et de sécurité, mais sans succès», a-t-il déclaré.

Des officiels américains ont maintes fois fait état avec l'Iran du cas de M. Levinson au fil des ans, mais jusqu'au dévoilement de l'enquête de l'Associated Press cette semaine, personne ne semblait savoir que M. Levinson espérait glaner de l'information dans ses fonctions d'enquêteur contractuel indépendant qui s'attendait à être dédommagé par un groupe d'analystes à la CIA.

Les Iraniens ont également attisé la confusion dans le dossier de M. Levinson.

Lors d'une rencontre entre les États-Unis et l'Iran, les Iraniens ont dit qu'ils étaient à la recherche de M. Levinson et qu'ils menaient des raids à Baluchistan, une région montagneuse qui regroupe des secteurs du Pakistan, de l'Iran et de l'Afghanistan, ont relaté des officiels américains.

Mais les États-Unis ont éventuellement conclu qu'il n'y avait eu aucun raid, et des officiels ont déterminé que l'épisode était en fait une ruse de la part des Iraniens afin de savoir comment travaillent les agences de renseignement américain.

Après la disparition de M. Levinson, la CIA a d'abord déclaré à des législateurs qu'il avait déjà réalisé des contrats pour l'agence, mais qu'il n'avait aucun lien avec l'agence ni avec l'Iran. Cependant, en octobre 2007, l'avocat de M. Levinson a découvert des courriels dans lesquels M. Levinson raconte à un ami à la CIA qu'il s'affairait à développer une source ayant accès au régime iranien. Les courriels ont été remis au Comité du renseignement du Sénat, provoquant la tenue d'une enquête interne de la part de la CIA.

Trois vétérans analystes ont dû quitter la CIA et sept autres ont écopé des sanctions disciplinaires à la suite d'une violation des règles de l'agence.

Les dernières photos et vidéos de M. Levinson, barbu et amaigri, ont été dévoilées à sa famille, par des sources anonymes, en 2010 et au début de 2011. Les enquêteurs disent avoir perdu toute trace de lui depuis.

M. Levinson, qui serait aujourd'hui âgé de 65 ans, est porté disparu depuis plus de temps que tout autre otage américain.