NOUVELLES
15/12/2013 12:25 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

La Thaïlande accepte d'extrader un boss de la mafia sicilienne

Un homme d'affaires considéré comme une importante figure mafieuse, Vito Palazzolo, condamné pour blanchiment d'argent au profit de la mafia sicilienne, sera extradé en Italie par la Thaïlande où il avait été arrêté en mars 2012, a annoncé dimanche un procureur italien.

"Ce fut une très longue procédure", a déclaré Leonardo Agueci, l'adjoint du procureur principal de Palerme en Sicile, selon les medias italiens.

Un tribunal thaïlandais avait déjà ordonné en décembre 2012 l'extradition en Italie de Vito Palazzolo mais celui-ci avait fait appel.

Palazzolo, qui avait travaillé comme banquier en Suisse, avait été condamné dans les années 1980 pour blanchiment de l'argent issu du trafic de drogue dans le cadre d'un réseau mafieux connu sous le nom de "Pizza Connection". Il avait purgé une peine de trois ans de prison.

Quelques années après sa libération, le procureur chargé de l'affaire avait été tué dans un attentat à la bombe, ainsi que son épouse et ses trois gardes du corps.

Palazzolo est accusé d'avoir été le "trésorier", chargé de blanchir l'argent sale, des ex-parrains de Cosa Nostra, Bernardo Provenzano et Toto Riina, actuellement emprisonnés. Toto Riina, ancien chef suprême de la mafia, avait fait régner la terreur en Sicile dans les années 1980 et 1990.

La justice italienne a condamné Palazzolo par contumace en 2009 à neuf ans de prison. Le financier mafieux a vécu en Afrique du Sud sous le nom de Robert von Palace Kolbatschenko avant de partir en Thaïlande. En Afrique du Sud, qui a refusé de l'extrader, Palazzolo était un homme d'affaires prospère ayant des interêts dans les secteurs de l'eau minérale, de l'élevage d'autruches et de la sécurité privée.

Au moment de sa condamnation, le parquet de Palerme avait présenté Palazzolo comme "l'une des plus importantes figures de Cosa Nostra depuis une vingtaine d'années, notament en raison de son rôle important de charnière entre le monde des entreprises et la mafia".

Selon les enquêteurs, il serait aussi propriétaire d'une entreprise de taille de diamants et d'une réserve de chasse fréquentée par une clientèle de privilégiés et de célébrités, et aurait investi en Angola dans une entreprise d'extraction de pierres précieuses.

dt/gk/mr