NOUVELLES
15/12/2013 02:54 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Francois Pienaar se souvient du sourire et de la force de Mandela

LE CAP, Afrique du Sud - L'amitié entre un joueur de rugby blanc et un président noir a symbolisé la naissance d'un nouveau pays, la réconciliation raciale en Afrique du Sud.

L'ex-capitaine de l'équipe nationale sud-africaine — les 'Springboks' —, Francois Pienaar, s'est souvenu du sourire de Nelson Mandela et de sa «voix tonitruante» lors d'une entrevue télévisée qui a été diffusée quelques heures après les funérailles de l'ex-chef d'État dimanche.

Dans le cadre de l'émission 'Carte Blanche', Pienaar est revenu sur les premières impressions qu'il a eues en rencontrant Mandela pour la première fois avant la Coupe du monde de rugby en 1995. Il a admis avoir été impressionné par sa voix, mais aussi «parce qu'il était imposant. Un homme fort... C'est la première chose que je dis lorsqu'on me pose la question.»

Pienaar s'est souvenu de la victoire de l'Afrique du Sud en finale du tournoi et de l'impact que la décision de Mandela de porter le chandail des Springboks a eu sur lui. Il a confié être devenu si émotif qu'il ne pouvait même pas chanter le nouvel hymne national du pays, parce qu'il avait l'impression qu'il allait fondre en larmes.