NOUVELLES
15/12/2013 04:23 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

A l'arrêt depuis un mois et demi, la centrale de Gaza reçoit du fioul

L'unique centrale électrique de la bande de Gaza, à l'arrêt depuis un mois et demi, a commencé à recevoir dimanche du fioul en provenance d'Israël alors que l'enclave palestinienne est touchée par des inondations, a annoncé un responsable de l'Autorité palestinienne.

Raëd Fatouh, responsable de l'Autorité palestinienne en charge du transfert de marchandises entre Gaza et Israël, a affirmé qu'Israël allait transférer 450.000 litres de fioul vers la centrale électrique, à l'arrêt depuis le 1er novembre.

Les responsables de la centrale ont dit espérer son redémarrage dans la journée.

L'Autorité palestinienne n'est pas au pouvoir dans la bande de Gaza, mais coordonne les transferts de marchandise avec Israël que le mouvement Hamas --au pouvoir dans l'enclave palestinienne-- ne reconnaît pas.

Le fioul est ainsi acheminé depuis Israël par l'Autorité palestinienne et financé par des fonds qataris.

Gaza a été touché depuis jeudi par des pluies torrentielles et d'importantes inondations conduisant à l'évacuation de milliers d'habitants vers des écoles.

Les niveaux d'eaux diminuent mais de nombreux résidents n'ont toujours pas pu revenir chez eux, a constaté dimanche un correspondant de l'AFP.

Suite à une demande de l'ONU, l'armée israélienne avait ouvert le point de passage de Kerem Shalom vendredi pour laisser entrer des conteneurs de gaz pour le chauffage et quatre pompes à eaux destinées aux zones inondées.

En plus du fioul destiné à la centrale, Israël a également autorisé dimanche le transfert de "800.000 litres de carburants pour les transports (...) et 200 tonnes de gaz pour le chauffage", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

M. Fatouh a indiqué que le transfert du gaz de chauffage et du fioul se poursuivrait lundi et mardi.

La pénurie d'électricité a été déclenchée par la chute de l'approvisionnement de fioul passé en contrebande par l'Egypte depuis la destitution du président islamiste égyptien Mohamed Morsi début juillet.

Israël et les Territoires palestiniens ont été touchés par les plus fortes chutes de neige depuis des décennies, bloquant l'accès à de nombreuses villes et villages et privant des milliers de foyers d'électricité durant plusieurs jours.

jjm/faa/feb