NOUVELLES
14/12/2013 02:18 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

Un mort, 3 blessés dans une double explosion dans le nord-est du Kenya (police)

Une personne a été tuée et trois ont été grièvement blessées dans une double explosion sur un marché de la localité de Wajir, dans le nord-est du Kenya, à une centaine de km de la frontière somalienne, a annoncé samedi une source policière.

"Il y a eu deux fortes explosions (...) sur le marché", vendredi soir, peu après 20H00, "il semble qu'il s'agissait d'engins explosifs artisanaux", a déclaré un haut responsable de la police de Wajir, ayant requis l'anonymat.

"Nous avons perdu une personnes et trois autres ont été emmenées à l'hôpital", a-t-il ajouté.

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais le responsable policier a mis en cause les insurgés islamistes somaliens shebab ou leurs sympathisants.

Le département de Wajir ainsi que le reste de l'est kényan bordant les 700 km de frontière avec la Somalie sont régulièrement le théâtre d'attaques, essentiellement attribuées par les autorités aux shebab que l'armée kényane combat depuis octobre 2011 dans le sud somalien.

En septembre, une grenade jetée, déjà, sur un marché de Wajir, avait fait un mort.

En mai, un officier d'une unité paramilitaire kényane avait été abattu à Wajir, alors qu'il rentrait à pied chez lui, et, en février, un militaire kényan y avait été tué et deux policiers et un civil blessés par une grenade.

Mardi, huit personnes, dont cinq policiers kényans, ont été tuées dans une embuscade contre leur véhicule dans l'est du Kenya, à une vingtaine de km de la frontière somalienne. Un policier a également été porté disparu à la suite de cette attaque.

Le reste du pays, notamment la capitale Nairobi et la deuxième ville du pays, Mombasa, située sur la côte kényane, très majoritairement musulmane et très touristique, ont été également été les cibles d'attaques depuis l'intervention militaire kényane en Somalie.

La plus spectaculaire et meurtrière reste celle menée par un commando islamiste sur le centre commercial du Westgate de Nairobi, mi-septembre, qui a fait 67 morts et une vingtaine de disparus.

Jeudi, une grenade a été lancée contre un minibus transportant des touristes britanniques à Mombasa mais n'a pas explosé. L'attentat manqué a coincidé avec le cinquantenaire de l'indépendance du Kenya, ancienne colonie britannique.

str-mom-ayv/jlb