NOUVELLES
14/12/2013 10:51 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Manifestation des néonazi grec contre la construction d'une mosquée à Athènes

Quelque 700 membres et sympathisants du parti grec néo-nazi Aube dorée ont protesté samedi contre la construction de la première mosquée officielle d'Athènes, a rapporté l'agence de presse ANE (semi-officielle).

Au cris de "La Grèce appartient aux Grecs" et "Pas de mosquée à Athènes", les manifestants se sont rassemblés au centre d'Athènes près de l'endroit où la future mosquée sera construite.

La députée Eleni Zaroulia, l'épouse du fondateur et dirigeant d'Aube dorée Nikos Michaloliakos, et trois autres élus du parti ont participé à la manifestation, selon l'ANE.

M. Michaloliakos est actuellement en détention provisoire pour direction d'une entreprise criminelle, à la suite du meurtre par un membre de son parti d'un rappeur antifasciste, le 18 septembre à la sortie d'un bar près d'Athènes.

En novembre, le ministère des Infrastructures avait annoncé que la construction d'une mosquée à Athènes, un projet qui traîne depuis plusieurs années, a été attribuée à un consortium grec après cinq appels d'offres infructueux.

Athènes est l'une des rares capitales européennes sans une mosquée officielle. Mais du fait de l'afflux d'immigrés du Pakistan ou d'autres pays musulmans, de nombreuses mosquées non-officielles ont été ouvertes dans des locaux délabrés du centre-ville d'Athènes.

Le gouvernement a été contraint d'adopter en 2011 une loi sur la construction d'une mosquée, dont le premier appel d'offres n'a pu être lancé qu'en juillet 2013.

Les seules mosquées officielles de Grèce sont situées en Thrace (nord-est), où vit une minorité musulmane de souche turque.

kv/fw