NOUVELLES
14/12/2013 09:36 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

L'animateur de radio Jacques Proulx n'est plus

Jacques Proulx, un des grands noms de la radio québécoise, est mort samedi à Montréal à 78 ans. Il luttait contre un cancer depuis plusieurs années.  

M. Proulx a longtemps été l'animateur du matin numéro un alors qu'il était à l'antenne de CKAC, qui a connu grâce à lui de nombreuses heures de gloire.

Passionné de l'information et ne manquant ni de motivation ni de discipline, il s'est levé aux aurores pendant une vingtaine d'années pour prendre le microphone sur les ondes d'une radio ou`il a été une locomotive pour l'ensemble de la programmation.

Son frère Gilles Proulx, lui-même animateur à la radio et à la télévision, parle d'un frère « qui a longtemps été un guide » pour lui.

« Il m'a influencé lorsque dans la vingtaine, je ne savais où aller dans la vie », reconnaît l'homme de communication.

« N'eût été sa présence, je n'aurais jamais embrassé une carrière dans l'industrie de la communication et de la radio », poursuit-il.

Louis-Paul Allard, ancien animateur qui a longtemps côtoyé Jacques Proulx, se souvient d'un être exceptionnel, qui avait une mémoire phénoménale.

L'animateur, peintre et humoriste Tex Lecor parle de son côté d'un « grand Québécois ».

L'animateur radio de 98.5 FM, Paul Houde, se souvient de Jacques Proulx comme de « quelqu'un de timide » et de « très sensible ». Mais il cachait tout cela, précise M. Houde pour qui il n'existe plus de Jacques Proulx dans la radio d'aujourd'hui.

L'animateur Michel Viens, de Radio-Canada, qui a également côtoyé M. Proulx, se souvient d'un homme « qui inspirait le respect » notamment pour sa rigueur.

Il souligne aussi sa curiosité « insatiable ».