NOUVELLES
14/12/2013 09:22 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Heurts confessionnels en Egypte: un Copte condamné à la perpétuité

Un Copte a été condamné samedi à la réclusion à perpétuité et dix autres Egyptiens, chrétiens et musulmans, ont écopé de peines de prison pour des heurts confessionnels ayant fait sept morts en avril, selon des sources judiciaires.

Le 5 avril, quatre chrétiens et un musulman avaient péri et 22 autres personnes avaient été blessées dans des violences à Al-Khoussous, une région déshéritée du le delta du Nil, après les remontrances d'un quinquagénaire musulman contre des enfants qui dessinaient une croix gammée sur un institut religieux.

L'homme avait ensuite insulté les chrétiens et la croix, puis s'était disputé avec un jeune passant chrétien avant que l'affaire ne dégénère en échange de tirs d'armes automatiques entre musulmans et chrétiens, selon les services de sécurité. Plusieurs maisons et commerces avaient été brûlés.

Deux jours plus tard, lors des funérailles des quatre victimes chrétiennes dans une cathédrale copte du Caire, deux autres personnes, dont un Copte, avaient été tuées.

Au total, 43 personnes ont été jugées pour ces violences samedi devant un tribunal de Benha, au nord du Caire, dont cinq par contumace.

Trente-deux accusés ont été acquittés, tandis que des condamnations ont frappé trois Coptes --un à la prison à perpétuité et les deux autres à 15 ans de prison-- et huit musulmans --entre de six mois à cinq ans de prison--, ont précisé à l'AFP des sources judiciaires.

Des affrontements surviennent régulièrement en Egypte entre musulmans et Coptes, qui représentent près de 10% des 85 millions d'Egyptiens, ont subi des attaques à plusieurs reprises et dénoncent de longue date leur marginalisation.

Cet été, de nombreux lieux de culte, commerces et maisons appartenant à des Coptes ont été attaqués et incendiés, en particulier après la dispersion mi-août dans un bain de sang de manifestants réclamant le retour au pouvoir du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée.

str-sbh/fcc