NOUVELLES
14/12/2013 01:13 EST | Actualisé 13/02/2014 05:12 EST

Ankara appelle les Chypriotes-grecs à contribuer aux efforts pour réunifier Chypre

Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a appelé samedi les Chypriotes-grecs à participer activement aux pourparlers de réunification de l'île divisée depuis près de 40 ans.

"Nous souhaitons que les Chypriotes-grecs contribuent activement aux efforts des Nations unies" pour régler cette question, a déclaré M. Davutoglu pendant une visite dans la République turque de Chypre du Nord (RTCN), une entité autoproclamée reconnue uniquement par Ankara

"Ainsi, il sera possible d'instaurer une paix permanente aussi bien dans l'île que dans le reste de la Méditerranée", a dit le ministre turc avant un entretien avec le dirigeant chypriote-turc, Dervis Eroglu.

M. Davutoglu a affirmé que le processus de négociations demeurerait ouvert tant que les Chypriotes-turcs resteraient isolés.

"Personne ne doit croire que les Chypriotes-turcs vont abandonner leurs droits", a-t-il insisté.

Jeudi, un responsable turc avait assuré qu'une reprise des négociations entre les deux communautés chypriotes, suspendues depuis un an et demi, semblait "imminente".

Mais le président chypriote-grec Nicos Anastasiades, dont l'autorité s'exerce sur les deux tiers sud de l'île, a tempéré vendredi cet optimisme, affirmant que les deux parties étaient encore loin d'un accord sur une feuille de route à partir de laquelle les pourparlers pourraient reprendre.

L'île méditerranéenne est coupée en deux depuis l'invasion turque de 1974, en réaction à un coup d'Etat fomenté par des nationalistes chypriotes-grecs qui souhaitaient rattacher Chypre à la Grèce.

En juillet 2012, les Chypriotes-turcs avaient quitté la table des négociations pour protester contre la présidence tournante chypriote de l'Union européenne.

Athènes et Ankara ont appelé vendredi à la reprise du dialogue dans une conférence de presse commune de leurs ministres des Affaires étrangères.

str-dg/hj/fcc/sym