NOUVELLES
13/12/2013 02:21 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Vente au porte-à-porte en Australie: un "toc-toc" qui coûte cher

Un vendeur de contrats de fourniture de gaz aux particuliers qui faisait du porte-à-porte en Australie a été condamné à une amende de 39.000 euros pour avoir ignoré le signe "Ne pas frapper" accroché sur la porte, à payer par ses employeurs.

Le Cour fédérale a condamné la compagnie de gaz AGL South Australia et la firme de marketing CPM Australia à verser au total 60.000 dollars australiens d'amende (39.000 euros), après cet incident qui s'est déroulé à Adelaïde (sud) en novembre 2011.

"Dans cette affaire, le signe était accroché sur la porte et comprenait l'image d'un poing qui frappe sur la porte et la phrase +NE PAS FRAPPER. Le porte-à-porte n'est pas la bienvenue ici+", a indiqué la commission de la concurrence australienne.

"Le vendeur a cependant frappé à la porte du consommateur et tenté de négocier la vente d'un contrat pour lui fournir une source d'énergie", a-t-elle ajouté.

AGL devra payer 35.000 AUD et CPM, qui avait embauché le vendeur, 25.000 AUD.

"Ces amendes reflètent le besoin de dissuader un tel comportement auprès des personnes intéressées, dans le secteur de la vente au porte-à-porte", a déclaré le juge John Middleton.

mfc/mp/jit/fmp/ros