NOUVELLES
13/12/2013 08:38 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

RSF veut que les meurtres de journalistes soient qualifiés de crimes de guerre

L'organisme Reporters sans frontières (RSF) propose que les attaques contre les journalistes soient considérées comme des crimes de guerre par la Cour pénale internationale.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a tenu des discussions informelles, vendredi, à propos de la protection des travailleurs de l'information, dans la foulée d'inquiétudes à propos du grand nombre de meurtres constatés cette année.

Jusqu'à maintenant, plus de 50 journalistes ont perdu la vie en 2013. Environ 90 pour cent de ces assassinats demeurent impunis.

La France, qui occupe la présidence du conseil ce mois-ci, est particulièrement inquiète après la mort de deux journalistes de Radio France Internationale, le mois dernier dans le nord du Mali.

Selon le directeur de RSF, les statistiques sur ces meurtres sont «sinistres» et l'impunité représente un «encouragement» en faveur d'attaques supplémentaires.

L'ambassadeur britannique aux Nations unies, Mark Lyall Grant, a pour sa part déclaré que cette question ne concernait pas seulement les médias, mais tout le monde.