NOUVELLES
13/12/2013 03:19 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

L'achat de votes? "Pas un problème", pour 50% des Indonésiens

Plus de la moitié des Indonésiens seraient prêts à accepter de l'argent en échange de leur vote, mais sans pour autant se sentir obligés de modifier leurs préférences, selon une enquête publiée vendredi.

55,7% des personnes interrogées accepteraient l'argent offert, une pratique très courante en Indonésie, mais continueraient à voter pour le parti de leur choix, selon l'étude menée par Pollster Indikator sur 15.600 personnes.

28,7% prendraient l'argent et voteraient pour le parti qui l'offre, tandis que 10,3% accepteraient l'ensemble des offres mais voteraient pour le candidat le plus généreux. Seuls 4,3% rejetteraient l'argent.

Interrogés sur la moralité du geste, les avis sont plus partagés: 41,5% des sondés trouvent cela "normal" tandis que 57,9% s'y opposent.

"Cela montre que notre démocratie a atteint un niveau inquiétant car l'achat de votes est très élevé", commente Burhanuddin Muhtadi, directeur exécutif de Pollster Indikator.

"L'achat de votes se situe entre 22 et 25% dans les pays d'Amérique Latine. En Indonésie, près de la moitié échangerait leur vote contre 50.000 roupies (3 euros) ou un repas", a-t-il ajouté.

prm-lv/fw