NOUVELLES
13/12/2013 04:13 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

La Défense obtient le feu vert pour consolider ses installations à Ottawa

OTTAWA - Le gouvernement fédéral a donné son feu vert au projet de consolidation des bureaux de la Défense nationale dans la région d'Ottawa.

Cette réorganisation, qui devrait être complétée d'ici 2019, devrait permettre d'économiser 750 millions $ sur 25 ans, affirment les responsables.

Ceux-ci soutiennent également qu'un autre montant de 160 millions $ sera épargné en raison de l'annulation des rénovations prévues dans des bureaux déjà existants.

Ces changements entraîneront le déménagement de 8500 employés militaires et civils vers les anciens bâtiments de Nortel, que le gouvernement Harper a achetés en 2010 après la disparition du géant technologique.

Le nombre de bâtiments appartenant au ministère passera ainsi de 40 à sept, au fur et à mesure que les baux arriveront à échéance.

Ni le ministre de la Défense, Rob Nicholson, ni celle des Travaux publics, Diane Finley, n'étaient disponibles vendredi pour commenter.

Des informations publiées plus tôt cette année laissaient entendre que des micros liés à la Chine, hérités de l'époque de Nortel, étaient toujours implantés dans les murs des anciens bâtiments de l'entreprise.

Un responsable de la Défense a toutefois rejeté ces allégations, vendredi, affirmant que les experts en sécurité militaire n'avaient rien trouvé du genre lors d'une vérification préliminaire.

Le Commandement des opérations interarmées du Canada, actuellement situé dans l'est d'Ottawa, demeurera une entité séparée du centre administratif consolidé dans les anciennes installations de Nortel, situées dans le centre-sud de la ville.

Dans une déclaration transmise par communiqué, le cabinet de Mme Finley mentionne que le projet de relocalisation a été approuvé par les firmes Ernst & Young et Altus, qui ont conclu que le projet représentait le «meilleur rapport qualité/prix» pour le gouvernement.