NOUVELLES
13/12/2013 02:48 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

La CSQ dit oui à la charte des valeurs

Les délégués de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) se prononcent en faveur de la charte des valeurs du gouvernement péquiste de Pauline Marois au terme d'une consultation menée auprès des 14 000 membres.

« Une majorité de nos membres approuve la charte de la laïcité québécoise et se prononce pour l'interdiction du port des signes religieux ostentatoires par le personnel des organismes publics dans l'exercice de ses fonctions », explique dans un communiqué la présidente de la CSQ, Louise Chabot.

Quelque 69 % des répondants se sont prononcés en faveur de la charte contre 29 % qui s'y sont opposés, alors que seulement 2 % se sont abstenus de prendre position, précise la CSQ.

Louise Chabot estime que la CSQ dispose ainsi de « toute la légitimité démocratique nécessaire pour donner son appui au projet de charte de la laïcité québécoise ».

Une autre organisation syndicale, la CSN, a également appuyé l'interdiction de signes religieux dans certaines sphères professionnelles, tout en indiquant qu'elle ne devrait pas s'appliquer à l'ensemble des employés des organismes publics, comme le souhaite le gouvernement.

Il y a une semaine, les infirmières représentées par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) ont pris position pour le projet du gouvernement du Québec.