NOUVELLES
13/12/2013 07:31 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

Hollande signe deux accords entre la France et l'Etat de Sao Paulo

Deux accords ont été signés vendredi entre la France et l'Etat de São Paulo, poumon économique du Brésil, dont l'un avec la région Ile-de-France, au deuxième jour de la visite d'État du président François Hollande dans le géant sud-américain.

Le premier prévoit notamment un investissement de 300 millions d'euros de l'Agence française de développement (AFD) pour la construction d'une ligne de métro entre l'aéroport de São Paulo et le centre ville.

"Je pense qu'il faut faire ce métro rapidement", a plaisanté M. Hollande dont l'arrivée à São Paulo la veille, en provenance de Brasilia, avait été retardée par les embouteillages après sa descente d'avion.

"C'est un accord exceptionnel" qui permettra d'avoir "plus de liberté, plus de rapidité, plus de facilité" dans les relations, s'est félicité le président français évoquant sans plus de précisions un "investissement très important" venant de São Paulo pour la construction "d'un centre d'affaires" près de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, près de Paris.

"Avec ces deux accords s'ouvre un nouveau chapitre" des relations avec la France, s'est aussi réjoui le gouverneur de l'Etat, Geraldo Alckmin, qui a invité le président Hollande à assister aux cérémonies d'ouverture de la Coupe du monde de football qui se dérouleront à São Paulo.

"Tout ce qui arrivera de bien à l'équipe de France, ce sera maintenant grâce au gouverneur de São Paulo. Nous vous confions nos enfants, prenez en soin. Je suis sûr qu'il seront parfaitement reçus, préparés", lui a répondu M. Hollande, grand amateur de ballon rond, qui à peine arrivé jeudi à São Paulo a remis la Légion d'honneur à l'ex-international brésilien Rai, illustre joueur du Paris Saint-Germain dans les années 90.

M. Hollande devait ensuite se rendre à la Fédération des industries de l'Etat de São Paulo (Fiesp) pour une rencontre avec des entrepreneurs français et Brésiliens, en présence de la présidente Dilma Rousseff.

swi/cdo/hdz/ros