NOUVELLES
13/12/2013 09:14 EST | Actualisé 12/02/2014 05:12 EST

Dernier adieu à Mandela: le siège de la présidence saturé

Le siège de la présidence sud-africaine, à Pretoria où est exposé le corps de Nelson Mandela, est complètement saturé, a indiqué vendredi après-midi la police, alors que des milliers de personnes attendaient encore dans l'espoir de faire leurs adieux à leur héros.

"C'est complètement congestionné à l'Union Buildings", a déclaré une responsable de la police vers 13H30 (11H30 GMT) aux milliers de personnes qui patientaient dans un parc-relais ouvert dans la capitale.

"Nous allons fermer cet endroit", a-t-elle ajouté, sans susciter de réaction dans l'immédiat.

Plus de 50.000 personnes, selon le gouvernement, ont afflué vendredi à Pretoria dans l'espoir de pouvoir s'incliner une dernière fois devant Nelson Mandela, au troisième et dernier jour de l'exposition de sa dépouille.

Malgré une accélération de la cadence, il semblait peu probable que toutes les personnes dans les files d'attente arrivent à entrer.

"A mon avis, ils n'ont aucune chance", a déclaré Masekega Mashapa, responsable de l'opération à la compagnie des transports publics de Pretoria. "Il y a près de 200 bus bloqués à l'Union Buildings!"

"Il y a des gens qui attendent à l'extérieur des bus, il y a des gens qui attendent dans les bus..."

En milieu d'après-midi, quelques personnes ont commencé à se rendre compte qu'elles n'entreraient pas. "Il faut qu'on s'en aille", a dit à l'AFP Balan Naicker, un habitant de Johannesburg venu six heures plus tôt. "Nous n'y arriverons jamais!"

"C'est décevant, mais je suppose que nous devons être réalistes", ajoutait Denver Hitzaroth, arrivé à 07H30 de Midrand, à mi-chemin entre Johannesburg et Pretoria. "Mais ça valait le coup d'essayer."

Près de 12.000 personnes avaient réussi à saluer le héros de la lutte anti-apartheid mercredi après-midi (la matinée était réservée aux personnalités et à la famille) et 24.000 jeudi.

Sa dépouille doit être transportée par avion tôt samedi vers le village de Qunu, dans le sud du pays, où Mandela a passé une partie de son enfance et où il souhaitait être enterré.

Ses funérailles auront lieu en deux temps dimanche matin: une cérémonie avec environ 5.000 invités, puis l'inhumation dans l'intimité familiale, selon les rites traditionnels xhosas.

liu-chp/cpb/via