NOUVELLES
12/12/2013 10:20 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Wall Street dérape devant des indicateurs contrastés

Wall Street dérapait après l'ouverture jeudi, face à des indicateurs économiques contrastés, qui alimentaient l'incertitude à quelques jours d'une réunion cruciale pour l'avenir de la politique monétaire américaine: le Dow Jones cédait 0,46% et le Nasdaq 0,04%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones abandonnait 73,46 points à 15.770,07 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 1,74 point à 4.002,07 points, après avoir débuté au-dessus de l'équilibre.

L'indice élargi S&P 500, jugé plus représentatif par les investisseurs, lâchait 0,20% (-3,64 points) à 1.778,58 points.

La Bourse de New York avait fini dans le rouge mercredi, du fait d'une accélération des prises de bénéfices avant une réunion de la banque centrale américaine (Fed) mardi et mercredi prochains: le Dow Jones avait perdu 0,81% à 15.843,53 points, et le Nasdaq 1,40% à 4.003,81 points.

"Les investisseurs digèrent une série d'indicateurs" ne reflétant pas la même image de l'économie, constatent les économistes de la banque Wells Fargo.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont augmenté un peu plus que prévu en novembre, en hausse de 0,7% par rapport à octobre, alors que la prévision médiane des analystes tablait sur une hausse de 0,6%. Elles ont été portées notamment par les ventes de voitures et par les ventes effectuées par correspondance ou sur internet.

Par contre, les inscriptions hebdomadaires au chômage - critère essentiel pour la Fed - ont rebondi davantage que prévu aux Etats-Unis pour la semaine close le 7 décembre. Elles se sont élevées à 368.000, alors que les analystes misaient sur 315.000, en hausse de 68.000 par rapport à la semaine précédente. Celle-ci a en outre été légèrement révisée en hausse, à 300.000 contre 289.000 précédemment estimé.

"Les craintes que la Réserve fédérale annonce un resserrement des cordons de la bourse à sa réunion de politique monétaire la semaine prochaine sont passées au premier plan", font remarquer les spécialistes de la société Schaeffer's Investment Research.

La perspective d'un accord budgétaire à Washington a en outre renforcé ce scénario cette semaine, sachant que la Fed a fait savoir qu'elle réduirait prochainement son programme de rachats d'actifs de 85 milliards de dollars par mois, censé doper la reprise économique.

Le marché obligataire évoluait également sans direction. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans augmentait à 2,863% contre 2,844% mercredi soir, et celui à 30 ans baissait à 3,874% contre 3,880% à la clôture précédente.

lor/sl/are