NOUVELLES
12/12/2013 11:08 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Un Canadien nommé PM de la Somalie

L'économiste Abdiweli Sheikh Ahmed, qui détient la nationalité canadienne, a été nommé premier ministre de la Somalie, un pays de l'Est africain en proie à une insurrection islamiste.

Le président somalien, Hassan Sheikh Mohamud, en a fait l'annonce jeudi à Villa Somalia, le siège bien gardé de la présidence à Mogadiscio. La nomination doit maintenant recevoir l'aval du Parlement, après quoi le nouveau chef de gouvernement aura 30 jours pour former son cabinet.

À 54 ans, Abdiweli Sheikh Ahmed est un novice en politique. Il travaillait auparavant à la Banque islamique de développement en Arabie saoudite.

Cette nomination intervient quelques jours après le départ du premier ministre précédent, Abdi Farah Shirdon, qui s'est vu retirer la confiance du Parlement somalien à peine un an après avoir pris la tête du gouvernement, dans un contexte de fortes tensions au sein du pouvoir.

La Somalie cherche à retrouver la paix après des décennies de chaos et de guerre civile. M. Sheikh Ahmed aura la lourde tâche de réduire la corruption, combattre les rebelles Al-Shabab et rebâtir un État qui n'exerce plus son autorité que sur la capitale.

Les rebelles, proches d'Al-Qaïda, menacent également les pays voisins (Kenya, Éthiopie, Djibouti), comme l'a tragiquement illustré leur attaque en septembre dernier contre le centre commercial Westgate à Nairobi.

Selon le dernier rapport de Transparency International, la Somalie est le pays le plus corrompu de la planète, à égalité avec l'Afghanistan et la Corée du Nord.