NOUVELLES
12/12/2013 04:33 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Transports publics ontariens:une hausse de la taxe sur l'essence est recommandée

TORONTO - L'Ontario devrait notamment hausser la taxe sur l'essence de 10 cents le litre et emprunter davantage afin de recueillir les milliards de dollars nécessaires au financement de l'expansion du réseau de transport en commun dans la grande région de Toronto et Hamilton, conclut un comité spécial mandaté par le gouvernement provincial.

L'une des recommandations du rapport déposé jeudi prévoit d'augmenter la taxe sur l'essence de trois cents le litre en 2015, taxe qui atteindrait graduellement 10 cents le litre après huit ans.

Queen's Park pourrait aussi puiser dans les revenus de la taxe de vente harmonisée déjà imposée sur les carburants pour en allouer directement une partie aux transports publics, en plus d'augmenter d'un demi-point de pourcentage l'impôt des entreprises.

La hausse de la taxe sur l'essence coûterait, pendant la première année, environ 80 $ par foyer de la région de Toronto et de Hamilton (GTHA) et grimperait à 260 $ après huit ans, souligne le rapport du comité. Or, le fait de rester coincé dans un bouchon de circulation pendant 32 minutes chaque jour pourrait coûter plus de 700 $ par année aux automobilistes, estime-t-on dans le document.

Les Ontariens ne résidant pas dans le GTHA ne financeront pas le projet d'élargissement du transport public dans cette région puisqu'ils recevront leur part de la TVH et de la taxe sur l'essence pour défrayer les coûts de leur propre réseau de transport, a assuré la présidente du comité consultatif, Anne Golden.

Les recommandations du comité sont raisonnables et équitables pour toutes les parties, a-t-elle poursuivi.

La première ministre Kathleen Weil a accueilli favorablement les conclusions du rapport, affirmant jeudi que si le gouvernement ne prenait pas ses responsabilités et ne faisait pas les investissements nécessaires dans ce dossier, les générations futures leur en tiendraient rigueur.

Si toutes les recommandations devaient être retenues et appliquées, le gouvernement provincial engrangerait entre 1,7 et 1,8 milliards $ par année pour le seul GTHA. Les libéraux — minoritaires à Queen's Park — n'ont toutefois pas encore décidé s'ils hausseraient la taxe sur l'essence et emprunteraient davantage, ce que suggère le rapport.

Le ministre des Finances, Charles Sousa, a souligné que plusieurs scénarios étaient à l'étude et que l'engorgement routier dans la région de Toronto coûtait déjà 6 milliards $ par année à l'économie de la province.