NOUVELLES
12/12/2013 06:11 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Sur la route de Sotchi: "file olympique" pour visas, manifs possibles, 15.000 chambres d'hôtel

Une "file olympique" pour les visas russes, 15.000 chambres prêtes pour les JO et un assouplissement des règles pour pouvoir manifester, voici les échos de la semaine des Jeux d'hiver de Sotchi 2014 (7 au 23 février).

"FILE OLYMPIQUE" POUR LES VISAS

Toutes les personnes qui possèdent un billet ou une confirmation de réservation pour assister à un événement pendant les jeux Olympiques ou Paralympiques (7-16 mars) à Sotchi bénéficient depuis le 1er décembre de conditions simplifiées pour obtenir un visa russe, indique le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. Des guichets spéciaux sont ainsi réservés pour ces personnes dans les consulats ou centres de visas russes à travers le monde. Dans les endroits où il n'est pas possible de mettre en place un "guichet spécial JO", les demandeurs sont prioritaires. En outre, une confirmation de réservation d'hôtel ou d'invitation n'est pas nécessaire comme c'est le cas habituellement pour une demande de visa.

15.000 CHAMBRES PRETES

Quelque 15.000 chambres d'hôtels dans 25 nouveaux établissements construits pour les JO de Sotchi sont déjà disponibles, a indiqué le vice-Premier ministre russe, Dmitri Kozak. A noter l'ouverture dans le parc olympique du quartier Adler (pôle mer de Sotchi) d'un complexe hôtelier de 3600 chambres (un quatre étoiles de 720 chambres et un trois étoiles de 2880 chambres), présenté comme le plus grand d'Europe. Au total, 42.000 chambres nouvelles doivent être mises en service d'ici au début des Jeux en février et contribuer au développement de cette station balnéaire des bords de la mer Noire. Dans le domaine de l'hébergement en vue des JO, "nous n'avons aucun retard", a affirmé M. Kozak.

MANIFS POSSIBLES, MAIS...

Les manifestations à Sotchi pendant les JO seront finalement possibles, à condition d'obtenir l'accord de la ville et l'aval du Service fédéral de sécurité (FSB), selon un projet du FSB devant encore être approuvé. Le président Vladimir Poutine avait signé en août un décret interdisant tout rassemblement ou manifestation près des sites olympiques du 7 janvier au 21 mars 2014, soit un mois avant l'ouverture des Jeux et après la clôture des jeux Paralympiques le 16 mars. Des membres d'une ONG locale de défense de l'environnement, qui critiquent les importants dégâts causés dans les montagnes du Caucase par les gigantesques travaux de préparation des jeux, subissent des pressions de la part des autorités mais ont observé ces derniers temps que l'étau s'était un peu desserré, selon le journal Vedomosti. Le directeur du portail internet Sports.ru, Dmitri Navocha, estime que l'introduction d'une possibilité de manifester avec l'aval du FSB pourrait être une réponse aux recommandations du Comité international olympique (CIO). Le CIO a annoncé mardi avoir obtenu des autorités russes qu'une zone spéciale réservée aux manifestants soit établie pendant les JO. Mais l'instance internationale entend rappeler aux athlètes qu'ils sont soumis à la règle 50 de la charte olympique, qui interdit à tous les participants aux jeux Olympiques toute forme de publicité ou de propagande sous peine d'être disqualifiés ou exclus des Jeux. Des défenseurs de la cause homosexuelle entendent profiter de la tribune offerte par les JO pour protester contre la récente loi russe interdisant la "propagande" de l'homosexualité devant mineurs, un texte qu'ils jugent discriminatoire.

27.000 VOLONTAIRES

Le comité d'organisation des jeux Olympiques et Paralympiques en Russie a présenté l'équipe de volontaires "Sotchi 2014", forte de 25.000 Russes et 2000 étrangers, composée à 60% de femmes. L'âge moyen des volontaires est de 25 ans, mais il y a également près d'un millier de personnes de plus de 55 ans. Les plus nombreux parmi les volontaires étrangers sont les Américains (10%), devant les Ukrainiens, Canadiens, Britanniques, Allemands et Français. Près de 60% des volontaires seront affectés au pôle mer des sites olympiques et 40% au pôle montagne. Ils aideront les délégations et les touristes à s'orienter à Sotchi, accompliront des tâches d'interprétariat et participeront à l'organisation des manifestations culturelles. Ils travailleront en coopération avec le Comité international olympique (CIO).

UNE DELEGATION D'OBAMA

Le président américain Barack Obama enverra une délégation aux cérémonies d'ouverture et de clôture des jeux Olympiques de Sotchi, a annoncé mercredi l'ambassadeur des Etats-Unis en Russie, Michael McFaul. "Il y aura une délégation présidentielle, c'est sûr à 100%. On ignore pour le moment qui la dirigera. L'épouse de M. Obama avait assisté à l'ouverture des JO de Londres, mais parfois ce sont d'anciens conseillers ou des personnalités de renom liées à Barack Obama", a précisé le diplomate, selon l'agence Ria Novosti. D'autres responsables étrangers, tels le président allemand Joachim Gauck et la vice-présidente de la Commission européenne, la Luxembourgeoise Viviane Reding, ont en revanche fait savoir qu'ils ne se rendraient pas aux JO de Sotchi, en signe de protestation contre les violations des droits de l'Homme en Russie.

bfi/nm/fbx