NOUVELLES
12/12/2013 12:32 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Peste: l'agent de la "mort noire" n'a jamais disparu de la planète

La peste qui sévit notamment à Madagascar où elle a fait 39 morts, selon le ministère de la Santé de ce pays, est une maladie connue depuis l'Antiquité, due à une bactérie, qui n'a jamais disparu de la planète.

L'agent de la "mort noire" a été découvert en 1894 par le Français d'origine suisse de l'Institut Pasteur Alexandre Yersin. Il porte le nom savant de Yersinia pestis.

La peste a causé trois vagues de pandémies (épidémies mondiales) responsables de la mort de 200 millions d'êtres humains. Au XIVe siècle (entre 1347 et 1350), elle a tué plus d'un tiers de la population d'Europe.

Liée aux conditions de vie insalubres, la peste est une zoonose (maladie animale transmissible à l'homme) qui se transmet usuellement du rat à l'homme par l'intermédiaire de piqûres de puce.

La peste bubonique se manifeste par une forte fièvre et un gonflement des ganglions lymphatiques dans la région de la piqûre, qui suppurent et deviennent noirâtres. Elle peut évoluer en septicémie, mortelle en moins de 36 heures ou, quand la bactérie atteint les poumons, se transformer en peste pulmonaire, mortelle en trois jours en l'absence de traitement approprié.

Forme la plus dangereuse, la peste pulmonaire, très contagieuse, se transmet par voie aérienne d'homme à homme, par l'inhalation des gouttelettes expectorées par les malades ou, d'après un scénario de bioterrorisme, par des aérosols infectés répandus par hélicoptère ou des systèmes de ventilation.

Les antibiotiques sont utilisés pour traiter l'infection.

La peste sévit encore dans le monde où elle touche au XXIe siècle (BIEN XXIe siècle), outre Madagascar, l'Afrique (Congo surtout avec une épidémie parmi les employés des mines d'or et de diamants). Sans compter des foyers et des cas relevés en Asie, notamment en Chine ou en Afghanistan, d'après une récente étude d'experts.

BC/pjl/phc