NOUVELLES
12/12/2013 06:12 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Le ciel s'éclaircit pour les compagnies aériennes dans le monde

Le ciel est en train de s'éclaircir pour les compagnies aériennes dans le monde, après deux mauvaises années en 2011 et 2012, selon l'IATA (Association internationale des transporteurs aériens), basée à Genève.

"Les perspectives du secteur sont en train de s'améliorer", a ainsi déclaré Tony Tyler, directeur général de l'IATA, au cours de sa traditionnelle journée media, qui se déroule en décembre.

A l'appui de ces propos, l'IATA a révisé à la hausse jeudi ses prévisions de bénéfice en 2013 des compagnies aériennes.

"Aujourd'hui, nous relevons nos prévisions de bénéfice pour cette année à 12,9 milliards de dollars", soit 10,2% ou "1,2 milliard de plus que ce que nous espérions en septembre dernier", a déclaré Tony Tyler, directeur général de l'organisation, lors de la conférence de presse annuelle de IATA à Genève.

En 2014, le bénéfice de l'industrie du transport aérien devrait continuer à progresser avec une prévision de 19,7 milliards de dollars, soit "3,3 milliards de dollars" de plus que ce qui était prévu en septembre, a ajouté M. Tyler.

Si ces prévisions sont confirmées par les faits, le bénéfice 2014 sera "le plus élevé jamais atteint" par l'industrie du transport aérien, selon M. Tyler.

Pour rappel, en 2011, le bénéfice du secteur était de 8,4 milliards USD et en 2012 de 7,4 milliards, des montants bien inférieurs au résultat de 2010 (19,2 milliards USD).

Plusieurs facteurs sont avancés par l'IATA pour expliquer cette évolution 2013 plus favorable que prévue.

Ce bénéfice a été favorisé par "une légère baisse des prix pétroliers", et par "l'impact positif des regroupements et fusions" dans l'industrie du transport aérien, qui ont permis d'améliorer la rentabilité du secteur, a ajouté M. Tyler.

Le directeur général a encore estimé que le chiffre avancé de 19,7 milliards de dollars de bénéfice attendu en 2014, apparaît comme un "montant très élevé". "Mais il est partagé par des centaines de compagnies aériennes", qui "vont transporter 3,3 milliards de passagers, ce qui engendra un chiffre d'affaires attendu de 743 milliards de dollars" pour le secteur, a ajouté M. Tyler.

"Une simple division du chiffre d'affaires par le nombre de passagers, montre un bénéfice un peu inférieur à 6 dollars par passager", a encore indiqué M. Tyler.

Le taux moyen de rentabilité nette des compagnies aériennes devrait l'an prochain s'établir à 2,6%, contre 1,8% en 2013 et 1,1% en 2012.

"Pour simplifier, en 2012, on pouvait se payer un café avec le bénéfice par passager, en 2013, un sandwich, et en 2014 peut-être les 2", a déclaré Tony Tyler.

Le trafic passagers en 2013 devrait être également plus fort que prévu, alors que le frêt aérien est plus faible, a indiqué encore l'IATA.

"La robustesse du transport aérien, malgré des prix de carburant élevés et une croissance économique relativement faible est un des développements positifs de ces dernières années", a indiqué l'IATA, qui se déclare cependant "préoccupée par la faiblesse du frêt aérien, qui pourrait se prolonger un certain temps".

Concernant le trafic passagers, l'IATA s'attend à un taux d'occupation des avions qui dépassera pour la première fois le seuil de 81M en 2014.

Pour ses prévisions, l'IATA table sur une économie des pays développés en hausse et une croissance "décevante" des économie émergentes en 2014.

Les compagnies aériennes nord-américaines devraient ainsi enregistrer de bons résultats en 2014 avec 8,4 milliards de bénéfice attendus (contre 5,8 mlds estimés en 2013).

Les compagnies asiatiques occuperont toujours le 2ème rang, mais l'écart se creuse avec les compagnies américaines. Le bénéfice attendu de ces compagnies en 2014 est de 4,1 milliards USD, contre 3,2 milliards estimés en 2013, et 4 milliards en 2012.

Enfin, les compagnies européennes sont en net progrès, avec 1,7 milliard de dollars de bénéfice escompté en 2013 et 3,2 milliards en 2014, bien supérieurs au 0,4 milliard de 2012 et 0,3 milliard de 2011.

Le 1er janvier 2014, l'IATA célèbrera le 100ème anniversaire du premier transport aérien payant d'un passager sur une compagnie aérienne.

mnb/pjt/ros