NOUVELLES
12/12/2013 02:18 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

La foire d'art et d'antiquités de Maastricht renonce à s'implanter aussi à Pékin

La prestigieuse foire internationale d'art et d'antiquités de Maastricht (Pays-Bas), la TEFAF, a annoncé jeudi qu'elle renonçait à lancer une foire d'envergure à Pékin, comme elle envisageait de le faire en collaboration avec la maison d'enchères Sotheby's.

Dans un communiqué reçu à Paris, la TEFAF (The European Fine Art Fair) estime que "la TEFAF Pékin n'est pas envisageable à l'heure actuelle".

En mars, la TEFAF avait annonçé avoir entamé des discussions en exclusivité avec Sotheby's afin d'étudier la possibilité de mettre en place une foire de l'art de haut niveau en Chine par le biais de la joint-venture de Sotheby's à Pékin.

Au cours des derniers mois, la TEFAF, avec le concours de Sotheby's, avait développé "une proposition détaillée destinée aux exposants, qui impliquait notamment le soutien et la coopération des autorités chinoises et répondait en outre aux exigences du pays", indique le communiqué.

"Même si le marché de l'art en Chine connaît actuellement une croissance rapide et que nombre de professionnels sont convaincus du potentiel qu'il représente à terme, les retours que nous avons obtenus de la part des marchands d'art nous indiquent que la majorité d'entre eux considèrent qu'il est encore un peu tôt" et qu'ils n'examineraient cette possibilité que pour une date ultérieure, explique la TEFAF.

Le Comité exécutif et le Conseil d'administration de la TEFAF Maastricht "en sont donc arrivés, à contrecoeur, à la conclusion qu'une foire de cette envergure, telle qu'elle avait été envisagée, ne pouvait pas avoir lieu à Pékin à l'heure actuelle".

pcm/alu/ei