NOUVELLES
12/12/2013 12:41 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Empire affiche un bénéfice en hausse de 84 pour cent au deuxième trimestre

STELLARTON, N.-É. - Empire Company (TSX:EMP.A), la société mère de la chaîne d'épiceries Sobeys, a affiché jeudi un bénéfice de 169,2 millions $ pour son deuxième trimestre, en hausse de 84 pour cent par rapport à celui de 91,9 millions $ engrangé un an plus tôt, les mesures de restriction des coûts ayant aidé à contrebalancer les défis émanant de la féroce concurrence dans le secteur du commerce de détail.

Le bénéfice net consolidé, qui comprend les résultats des activités non poursuivies, s'est établi à 2,48 $ par action et se compare à celui de 1,35 $ du deuxième trimestre de l'an dernier.

Le bénéfice net ajusté des activités poursuivies s'est établi à 78,1 millions $, ou 1,15 $ par action, comparativement à 82,7 millions $, ou 1,21 $ par action, pour la même période l'an dernier. Les ventes ont avancé à 4,43 milliards $ au cours du trimestre clos le 2 novembre, en hausse par rapport à celles de 4,35 milliards $ de l'an dernier.

Au cours du deuxième trimestre, le chiffre d'affaires de Sobeys a atteint 4,42 milliards $, une hausse de deux pour cent par rapport à celui de 4,33 milliards $ de l'an dernier.

Sobeys a contribué au résultat net d'Empire à hauteur de 56,3 millions $, comparativement à 83,4 millions $ au deuxième trimestre de l'an dernier.

La société établie en Nouvelle-Écosse a essentiellement attribué le recul à un plus faible profit brut, aux coûts de financement et de transaction liés à l'acquisition de Canada Safeway, complétée après la fin du trimestre, et à de plus faibles gains sur la disposition d'actifs comparativement à l'année précédente.

Avant la fin du trimestre, Empire a complété la vente de 46 salles de cinéma à Cineplex et Landmark Cinemas, une entente qui avait été annoncée en juin.

«Au deuxième trimestre, nous avons connu une croissance des ventes des magasins comparables dans un contexte qui demeure fortement concurrentiel», a observé dans un communiqué le président et chef de la direction d'Empire, Marc Poulin.

«En dépit de l'incidence de la dynamique actuelle du marché sur notre marge brute totale, l'incidence sur notre résultat net ajusté a été largement compensée en raison d'un contrôle des coûts d'exploitation.»

L'action d'Empire cédait jeudi après-midi 1,17 $ à la Bourse de Toronto, pour s'échanger à 72,83 $.