NOUVELLES
12/12/2013 12:13 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Bangladesh : exécution d'un chef islamiste pour crimes de guerre en 1971

Un dirigeant islamiste, connu comme le "boucher de Mirpur", a été pendu jeudi au Bangladesh, première exécution d'un responsable des massacres commis durant la guerre d'indépendance en 1971.

"Il a été exécuté", a annoncé le vice-ministre de la Justice Quamrul Islam à l'AFP, ajoutant que Abdul Quader Molla, âgé de 65 ans, a été pendu à 10h01 (16h01 GMT) dans une prison de la capitale Dacca.

Abdul Quader Molla était le dirigeant du parti Jamaat-e-Islami surnommé, par les procureurs, le "boucher de Mirpur", une banlieue de Dacca où il a commis la plus grande partie des atrocités dont il était accusé.

A la tête d'une milice pro-pakistanaise qui combattait l'indépendance du pays, il a notamment été condamné pour avoir tué un grand nombre de professeurs, médecins, écrivains et journalistes du Bangladesh.

Il a également été reconnu coupable de viols et du meurtre de plus de 350 civils non-armés.

La pendaison a eu lieu quelques heures après le rejet par la Cour Suprême de l'appel du condamné à mort.

"Il nous a dit qu'il était fier d'être un martyr pour la cause du mouvement islamique dans le pays", a affirmé son fils Hasan Jamil à l'AFP après une ultime rencontre avec son père.

Les autorités ont renforcé les mesures de sécurité aux abords de la prison à Dacca. Des échauffourées entre manifestants islamistes et de l'opposition ont eu lieu dans plusieurs villes du pays après l'annonce par la Cour suprême du rejet de l'appel.

Par ailleurs des centaines d'autres manifestants ont, eux, célébré l'exécution à Dacca alors qu'ils campaient depuis mardi soir en criant des slogans tels que "pendez Quader Molla, pendez les criminels de guerre".

sa/st/gg/jeb