NOUVELLES
11/12/2013 08:13 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

Dominique Poirier est nommée déléguée générale du Québec à New York

MONTRÉAL - La journaliste et animatrice Dominique Poirier prendra la relève d'André Boisclair à la tête de la délégation générale du Québec à New York, a confirmé mercredi le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée.

Mme Poirier, qui est âgée de 50 ans, a été choisie parmi plusieurs candidats internes et externes après avoir manifesté son désir de servir le Québec auprès de M. Lisée et de la première ministre, Pauline Marois.

«Nous avons trouvé sa candidature intéressante parce que c'est une très grande généraliste qui a démontré durant ses années de journalisme sa capacité à saisir rapidement des dossiers et à bien les communiquer, une qualité essentielle pour ce poste, a expliqué Jean-François Lisée à la sortie du conseil des ministres, mercredi. C'est aussi quelqu'un qui, par sa prestance et sa personnalité, représente l'image d'un Québec jeune, dynamique et moderne que nous voulons projeter à l'extérieur.»

M. Lisée croit aussi que cette nomination fera consensus à l'Assemblée nationale, compte tenu du profil de carrière de la nouvelle déléguée générale à New York.

«Mme Poirier a démontré, dans sa carrière, une très grande indépendance, une très grande intégrité, et nous avons aussi noté que le Parti libéral avait utilisé ses services pour faire la modération de sa course au leadership, a rappelé le ministre. Alors, on s'est dit: voilà quelqu'un qui pourra très bien représenter le Québec, représenter le gouvernement du Parti québécois, bien sûr, représenter les politiques du gouvernement, mais qui a eu aussi la confiance de l'opposition.»

Le ministre a également souligné qu'avec la nomination de Dominique Poirier, les femmes étaient maintenant plus nombreuses au sein de la diplomatie québécoise.

«C'est un signal que nous envoyons au sujet de l'importance de l'égalité entre les femmes et les hommes dans nos institutions», a-t-il noté.

Mme Poirier, qui a travaillé pendant 27 ans pour la radio et la télévision de Radio-Canada, a obtenu un mandat de trois ans avec un salaire annuel de 175 000 $. M. Lisée a précisé que le gouvernement se réservait le droit de prolonger ce mandat d'une ou deux années si nécessaire.

La nouvelle déléguée entrera en fonction dès jeudi en prenant part à une rencontre entre le gouvernement québécois et le lieutenant-gouverneur de l'État de New York.

Le poste de délégué général du Québec à New York était vacant depuis la fin du mois de septembre, lorsque M. Boisclair a demandé à être relevé de ses fonctions afin de se défendre contre les allégations du député caquiste Jacques Duchesneau, qui a soulevé des questions au sujet de la consommation passée de cocaïne de l'ancien chef péquiste, de l'octroi d'une subvention et de la relation de l'un de ses amis avec le crime organisé.

André Boisclair a récemment été nommé président du Comité d'examen (COMEX), un organisme jouant un rôle semblable au Bureau d'audiences publiques en environnement (BAPE) dans le nord du Québec.