NOUVELLES
26/11/2013 07:13 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST

TVA Sports obtient les droits pour des matchs du Canadien de Montréal (TWITTER/VIDÉO)

MONTRÉAL - TVA Sports a non seulement brisé le monopole du Réseau des sports (RDS) pour la présentation des matchs du Canadien de Montréal à compter de 2014-2015, mais la chaîne de Québecor deviendra également le diffuseur francophone officiel de la Ligue nationale de hockey (LNH) dès la saison prochaine au Canada.

En vertu d'une entente de 5,2 milliards $ sur 12 ans annoncée mardi entre le circuit Bettman, Rogers Communications (TSX:RCI.B) et Québecor (TSX:QBR.B), TVA Sports diffusera au moins 22 matchs nationaux de saison régulière du Tricolore, l'ensemble des matchs éliminatoires, dont ceux du Canadien, en plus de la finale de la Coupe Stanley.

La chaîne de Québecor met aussi le grappin sur les droits de tous les matchs nationaux des équipes canadiennes, sur certaines parties disputées entre des équipes américaines, de même que sur les événements spéciaux comme le match des étoiles, la Classique hivernale, le repêchage amateur ainsi que la cérémonie de remise des trophées.

«Les droits que nous obtenons touchent toutes les plateformes: télédiffusion, sans-fil, tablettes et diffusion Web», a expliqué en conférence de presse le président et chef de la direction de Groupe TVA, Pierre Dion.

L'objectif de TVA Sports est clair: la chaîne veut voir son nombre d'abonnés, actuellement de 1,5 million selon M. Dion, croître. La première année en ondes de la chaîne spécialisée s'était traduite par une perte estimée à environ 20 millions $.

Le président et chef de la direction du Groupe TVA, qui a révélé très peu de détails de l'entente, n'a pas voulu dire si les téléspectateurs pourront visionner des matchs nationaux du Tricolore, diffusés les mercredi, vendredi et dimanche, sur la chaîne généraliste de Québecor, TVA.

«Les décisions n'ont pas été prises pour les stratégies de grilles, a dit M. Dion. Si nous obtenons 82 matchs du Canadien, la stratégie sera différente de celle d'un scénario où nous avons 22 matchs.»

Il a cependant confirmé que TVA Sports 2 verra le jour d'ici la première mise au jeu de la saison 2014-2015 de la Ligue nationale.

«Nous allons présenter plus de 200 matchs la saison prochaine, a rappelé M. Dion. Il va y a voir plusieurs soirs où des matchs seront disputés simultanément.»

L'annonce ne signifie toutefois pas nécessairement la fin du hockey du Canadien de Montréal à RDS, qui possédait la totalité des droits nationaux et régionaux francophones depuis 2003.

Le Tricolore détient encore les droits de diffusion dans la province pour une soixantaine de matchs régionaux, disputés en grande majorité la semaine, et est libre de les vendre au diffuseur de son choix.

Si TVA Sports n'obtient pas ces 60 matchs, le montant de l'entente de 5,2 milliards $ pourrait être révisé à la baisse puisqu'il comprend l'offre de la chaîne spécialisée pour les matchs régionaux du Canadien.

«Nous espérons fortement que ces matchs feront partie de l'entente, mais la décision revient au Canadien de Montréal et à la LNH», a cependant affirmé M. Dion.

Au Canada anglais, CBC a été en mesure de sauver sa populaire émission «Hockey Night in Canada», mais l'entente limitera le pouvoir du diffuseur public sur son contenu en plus d'entraîner des mises à pied.

En conférence de presse à Toronto, son président, Hubert Lacroix, a affirmé que la LNH avait des exigences financières élevées et que la CBC «n'était pas en mesure de dépenser l'argent des contribuables dans ce jeu d'enchères».

Questionné à savoir si la CBC serait en mesure de réaliser des profits en vertu de cette nouvelle entente, M. Lacroix a précisé que c'est Rogers qui empochera tous les revenus, mais qu'il n'y aurait pas de frais pour le diffuseur public.

«Nous croyons que garder "Hockey Night in Canada" est important pour nous (...) et cette entente nous permet de garder l'émission», a-t-il dit.

Dans une note diffusée à l'interne, M. Lacroix a indiqué que des pourparlers ont eu lieu pendant plusieurs mois entre le diffuseur public et le circuit Bettman.

«La CBC était prête conclure une entente responsable du point de vue financier afin de conserver la diffusion des matchs le samedi soir», indique son président.

Présent à la conférence de presse à Toronto, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a réitéré que «Hockey Night in Canada» demeurait une priorité pour son circuit.

«Nous reconnaissons l'importance, la valeur et l'impact de "Hockey Night in Canada" sur CBC», a-t-il souligné.

CBC continuera à diffuser des matchs de séries éliminatoires, mais la présentation des matchs nationaux de la LNH ne se fera plus à TSN (Bell Média), le pendant anglophone de RDS, mais plutôt sur les chaînes de Rogers Sportsnet.

Ainsi, la CBC continuera à présenter des matchs impliquant des équipes canadiennes le samedi soir, mais Sportsnet et les autres chaînes de Rogers vont simultanément présenter d'autres matchs du circuit Bettman au cours de cette même soirée.

TSN est la grande perdante de cette nouvelle entente, puisque cette chaîne appartenant à Bell ne diffusera plus aucun match national de la LNH à compter de l'automne prochain.

Un porte-parole de Bell Média, Scott Henderson, n'a pas voulu commenter sur de possibles licenciements chez TSN à court ou moyen terme.

L'entente est assujettie à l'approbation du conseil des gouverneurs de la LNH, lors de sa réunion des 9 et 10 décembre à Pebble Beach, en Californie. Advenant sa ratification, elle sera valide de la saison 2014-2015 à la saison 2025-2026.

Selon la LNH, cette entente est la plus importante de son histoire en ce qui a trait aux droits médias en plus de constituer la plus importante entente de droits de diffusion de l'histoire de la télévision canadienne.

Cette annonce a fait progresser le titre de Québecor, en après-midi, à la Bourse de Toronto, mais celui a Rogers a légèrement glissé.

L'action de Québecor a clôturé mardi à 26,34 $, en baisse de 11 cents, alors que celle de Rogers a cédé 55 cents, à 46,23 $.

INOLTRE SU HUFFPOST