NOUVELLES
26/11/2013 07:25 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST

LNH : rafle de Rogers, TVA Sports diffuseur officiel

La Ligue nationale de hockey a annoncé mardi qu'elle avait cédé les droits de diffusion de ses matchs au Groupe Rogers Communications pour les 12 prochaines années.

Rogers, propriétaire du réseau spécialisé Sportsnet, a déboursé 5,2 milliards de dollars pour s'emparer de ce joyau des propriétés sportives au Canada. Le contrat lie le réseau et la LNH jusqu'à la fin de la saison 2025-2026.

La nouvelle a eu l'effet d'une bombe mardi matin. Pour de plus amples détails, consultez la chronique de Martin Leclerc.

CBC, réseau anglophone de Radio-Canada, conservera pour encore quatre ans la présentation des rencontres le samedi soir à Hockey night in Canada. L'entente comprend aussi la finale de la Coupe Stanley.

Cependant, le diffuseur public ne retirera aucun revenu de ce pacte qui fait de lui un simple diffuseur de portée nationale. À ce chapitre, Rogers a trouvé le partenaire qui lui permet d'offrir son produit d'un océan à l'autre. La perte des revenus générés par le hockey entraînera de nouvelles pertes d'emploi au sein du diffuseur public qu'est CBC/Radio-Canada.

Interrogé en conférence de presse sur la perte de revenus et ses effets sur le niveau d'emploi à CBC/Radio-Canada, le président Hubert Lacroix s'est contenté de dire que « les coûts de production avaient également été éliminés et, qu'en soi, cela créait un équilibre et le genre de partenariat dans lesquels le diffuseur public devait se tourner à l'avenir ».

TVA Sports dans la cour des grands

Du même souffle, Rogers a signifié qu'elle avait paraphé un accord avec Groupe TVA qui, du coup, devient le diffuseur francophone officiel de la LNH. Il pourra donc présenter des matchs du Canadien.

On parle d'un minimum de 22 rencontres du Tricolore à TVA, soit celles diffusées les samedis. Plus de 160 matchs de saison de différentes équipes américaines s'ajouteront également à TVA Sports et TVA Sports 2, une nouvelle station qui verra le jour d'ici le début de la saison 2014-2015 de la LNH.

C'est aussi à l'antenne de la chaîne de Québecor que l'on verra les séries éliminatoires, les matchs d'étoiles, les classiques hivernales, les repêchages et les remises de trophées individuelles.

Il n'est pas certain de ce qui adviendra des 60 autres matchs de l'équipe montréalaise. Le montant de l'entente de 5,2 milliards $ comprendrait aussi les matchs régionaux du Canadien, ce qui veut donc dire que cette entente pourrait être revue à la baisse si TVA Sports n'obtenait pas ces 60 matchs. 

Des pourparlers doivent encore avoir lieu entre la LNH, le Canadien et les diffuseurs. Rappelons que RDS était jusqu'à récemment le détenteur exclusif des droits de télédiffusion des matchs du Canadien.

Les gouverneurs de la LNH devront entériner l'entente pendant leur réunion des 9 et 10 décembre.

En conférence de presse, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a qualifié l'accord d'historique. « C'est bon pour les partisans qui auront accès à encore plus de matchs de hockey sur toutes les plateformes disponibles. Il n'y aura plus de restrictions régionales. Les amateurs canadiens seront mieux servis en pouvant suivre leur équipe favorite. »

La concurrence réagit

Bell Média a tout de même tenu à féliciter la LNH pour cette nouvelle entente avec son compétiteur.

« Nous avons soumis une proposition qui nous semblait avantageuse à la fois pour la LNH et pour notre entreprise, mais cette entente n'a pas été retenue, a déclaré Olivier Racette, porte-parole de Bell Média.

L'entreprise de télécommunication a également souligné que leurs « nombreux partenariats en hockey » avec le Canadien et les Maple Leafs, entre autres, « continueront d'être au cœur des activités de RDS et TSN ».