POLITIQUE
26/11/2013 06:24 EST | Actualisé 26/01/2014 05:12 EST

Le ministre des finances Jim Flaherty prévoit atteindre l'équilibre budgétaire en 2015

Bloomberg via Getty Images
James 'Jim' Flaherty, Canada's finance minister, walks out following a news conference during the International Monetary Fund (IMF) and World Bank Group Annual Meetings in Washington, D.C., U.S., on Friday, Oct. 11, 2013. Global finance chiefs demanded the U.S. take 'urgent action' to resolve the political logjam threatening to trigger a default of the world's benchmark debt. Photographer: Andrew Harrer/Bloomberg via Getty Images

Le gouvernement fédéral prévoit arriver à l'équilibre budgétaire dans un peu plus d'un an et enregistrer un excédent par la suite, a déclaré lundi le ministre des Finances, Jim Flaherty, lors d'une intervention généralement optimiste devant le Comité permanent des finances nationales du Sénat.

« Nous atteindrons de nouveau l'équilibre budgétaire dans environ 14 mois et nous serons en position de dégager un surplus et de prendre des décisions sur [...] ce que nous ferons de ce surplus », a déclaré M. Flaherty.

Le gouvernement Harper veut équilibrer son budget en 2015 afin de remplir les promesses électorales faites quatre ans plus tôt. Les conservateurs avaient notamment promis d'introduire le fractionnement du revenu au sein des familles quand le déficit budgétaire serait éliminé.

M. Flaherty a déjà promis d'atteindre cet objectif dans le passé, mais l'échéance de 14 mois est sa promesse la plus précise jusqu'à maintenant dans ce dossier.

Néanmoins, en s'adressant un peu plus tard aux journalistes, le ministre des Finances a précisé qu'il s'attendait à atteindre l'équilibre budgétaire durant l'exercice financier 2015-2016, et pas spécifiquement en mars 2015.

Dans sa plus récente mise à jour économique, M. Flaherty anticipait un excédent de 3,7 milliards de dollars en 2015-2016, mais il se donnait une marge de manoeuvre en incluant un coussin de 3 milliards de dollars, ce qui signifie que l'excédent pourrait atteindre près du double des prévisions officielles.

Certains analystes, qui s'appuient sur les rapports mensuels, estiment que le gouvernement fédéral pourrait avoir déjà atteint l'équilibre budgétaire quand M. Flaherty - ou son successeur - présentera son budget en 2015.

Optimisme pour le secteur automobile

Le ministre a aussi semblé relativement optimiste quant aux perspectives du secteur automobile canadien, la plus importante industrie en Ontario et un secteur clé de l'économie canadienne dans son ensemble.

Répondant à une question sur les parts restantes du gouvernement dans General Motors, M. Flaherty a indiqué qu'il attendait d'obtenir un bon prix pour les vendre, se targuant d'avoir obtenu un meilleur prix que les États-Unis plus tôt cette année en attendant.

Et il a dit qu'il croyait que l'avenir de cette industrie serait brillant, ajoutant que l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, une fois entré en vigueur, donnerait au secteur automobile canadien une occasion de prendre de l'expansion.

« Cette industrie est de retour, c'est une industrie mondiale [...] et nous voyons maintenant des entreprises concevoir des véhicules pour le marché européen, incluant des véhicules avec le volant à droite, et elles exporteront des véhicules du Canada vers l'Europe », a-t-il dit.

« Il s'agit d'un important développement et cela nous place dans le marché international, ce qui est un bon endroit pour se trouver. »

Plus tard, le ministre a expliqué qu'« au moins une » des usines canadiennes d'assemblage fabriquerait des véhicules pour l'Europe, et que l'accord de libre-échange encouragerait une plus grande expansion dans ce marché.

En vertu de l'accord, le Canada pourra vendre jusqu'à 100 000 véhicules exempts de droits de douane en Europe, soit dix fois plus que les exportations actuelles.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Qui sont les nouveaux ministres fédéraux depuis le 15 juillet? Voyez les images