NOUVELLES
26/11/2013 04:22 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

Accueil de réfugiés: une étude américaine adresse des reproches au Canada

OTTAWA - Le Canada viole ses obligations en vertu de lois internationales et domestiques en matière d'accueil de réfugiés.

Une étude dévoilée par l'École de droit de l'Université Harvard que La Presse Canadienne a pu consulter ajoute que de plus en plus, le Canada ferme ses portes aux demandeurs d'asile, ayant créé une tendance alarmante depuis quelques années.

La directrice du Harvard Immigration and Refugee Clinic, Deborah Anker, signale que pendant plusieurs décennies, le Canada a joui d'une excellente réputation pour accueillir et protéger les réfugiés, ses politiques ayant même servi de modèle à plusieurs autres pays.

Les portes du Canada se sont toutefois fermées depuis quelques années, de déplorer l'étude, qui ajoute que la contrebande de personnes a fortement augmenté à sa frontière avec les États-Unis.

L'étude a tiré ses conclusions en prenant connaissance des résultats de L'Entente sur les tiers pays sûrs conclue il y a une dizaine d'années par les gouvernements du Canada et des États-Unis pour mieux gérer le mouvement des demandeurs d'asile à leur frontière commune.

L'Entente sur les tiers pays sûrs ne s'applique qu'aux demandeurs d'asile qui veulent entrer au Canada à partir des États-Unis mais elle comporte plusieurs exceptions.