NOUVELLES
25/11/2013 03:51 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

Tuerie à l'école de Newtown: le tireur était obsédé par le massacre de Columbine

HARTFORD, États-Unis - Le jeune homme responsable du massacre de l'année dernière dans une école primaire du Connecticut, qui a fait 26 morts, était obsédé par les tueries de masse, révèle le rapport d'enquête rendu public lundi.

Le résumé de l'enquête menée par le procureur de l'État du Connecticut, Stephen Sedensky III, affirme que le tireur, Adam Lanza, était particulièrement obsédé par le massacre d'avril 1999 à l'école secondaire Columbine, au Colorado.

Le rapport sur le massacre du 14 décembre 2012 à l'école primaire Sandy Hook de Newtown affirme toutefois que les motivations du tireur pourraient ne jamais être connues de façon certaine.

Adam Lanza, âgé de 20 ans, a d'abord tué sa mère dans leur résidence de Newtown, avant de se rendre dans l'école primaire de la localité, où il a tué 20 jeunes enfants et six adultes avec une arme semi-automatique. Il s'est suicidé dans l'école à l'arrivée des policiers.

La tragédie, survenue à quelques jours de Noël, avait ravivé le débat sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis. Le président Barack Obama en avait fait l'une de ses priorités, mais ses efforts ont par la suite échoué au Congrès.

«La question évidente qui demeure est celle-ci: pourquoi le tireur a-t-il tué 27 personnes, dont 20 enfants? Malheureusement, cette question pourrait ne jamais avoir de réponse concluante», affirme le rapport.

Les enquêteurs n'ont pas pu déterminer pour quelle raison Adam Lanza a visé cette école en particulier, sauf le fait qu'elle était située près de la maison où il vivait.

Dans une note en bas de page contenue dans le rapport, M. Sedensky indique qu'un disque dur provenant de l'ordinateur d'Adam Lanza pourrait contenir de potentielles preuves importantes, mais qu'il est illisible. Il est hautement improbable que les enquêteurs puissent extraire des informations du disque dur, précise-t-il.

Des éléments préliminaires laissant croire que le tireur pourrait avoir révélé ses intentions sur Internet se sont finalement révélés sans fondement.

Des documents contenus dans le rapport indiquent qu'une femme du Texas a contacté la police de Hartford le jour de l'attaque pour dire que son fils avait interagi avec une personne en jouant à des jeux vidéo en ligne 20 heures avant la tragédie, et que cette personne avait dit qu'il y aurait une fusillade dans une école. On ne sait toutefois pas si la femme a contacté les autorités avant ou après la tuerie.

Par ailleurs, deux jours avant le massacre, un internaute anonyme a publié des commentaires sur Internet affirmant qu'il prévoyait se suicider le 14 décembre et que l'événement se retrouverait dans les bulletins d'information de tout le pays. L'internaute affirmait qu'il vivait au Connecticut.

Le rapport précise que ces deux pistes ont été analysées par les enquêteurs. Ceux-ci ont déterminé qu'il ne s'agissait pas d'informations valides et que ces éléments n'avaient aucun lien avec la tragédie de Newtown.

Le rapport affirme aussi que le tireur avait des «problèmes de santé mentale significatifs» — il a reçu un diagnostic de syndrome d'Asperger en 2005 —, mais que le lien entre ces problèmes et la tuerie, s'il y en a un, est inconnu.

Le syndrome d'Asperger est un trouble semblable à l'autisme qui n'est pas associé à la violence.

Adam Lanza était «sans aucun doute affecté par des problèmes de santé mentale, mais malgré sa fascination pour les tueries de masse et les armes à feu, il n'a montré aucune tendance menaçante ou agressive», a écrit M. Sedensky.

«Certains se souviennent que le tireur avait été intimidé, mais d'autres, dont des professeurs, n'ont rien constaté de tel», poursuit le rapport.

Donna Soto, la mère de l'enseignante Victoria Soto qui a perdu la vie dans la tragédie, a déclaré dans un communiqué que rien ne pourrait donner un sens à la tuerie.

«Oui, nous avons lu le rapport, et non, nous ne pouvons trouver un sens à ce qui est arrivé. Nous ne savons pas si quelqu'un le pourra un jour», a écrit Mme Soto.

Le rapport indique également que six minutes se sont écoulées entre l'arrivée des premiers policiers et le moment où les policiers sont entrés dans l'école.

Une chronologie publiée avec le rapport affirme que le premier policier est arrivé derrière l'école à 9h39. Le dernier coup de feu entendu par les policiers, qui serait celui lors duquel Adam Lanza s'est suicidé, a été entendu à 9h40 et trois secondes. Les policiers sont entrés dans l'école à 9h44 et 47 secondes.

M. Sedensky a écrit que les forces de l'ordre avaient agi en présumant qu'il pourrait y avoir plus d'un tireur dans l'établissement.