NOUVELLES
25/11/2013 10:32 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

Taylor Swift brille avec quatre prix aux American Music Awards

La chanteuse Taylor Swift est la grande gagnante des 41es American Music Awards avec quatre prix, dont celui de l'artiste de l'année.

La chanteuse de 23 ans a aussi mis la main sur les trophées de l'album country préféré pour Red, celui de l'artiste country féminine préférée et celui de l'artiste pop-rock préférée.

Les American Music Awards étaient présentés au Théâtre Nokia, à Los Angeles, et animés par Pitbull.

Après la razzia de Taylor Swift, Justin Timberlake a remporté trois prix : album soul-R&B, artiste masculin soul-R&B et artiste masculin pop rock de l'année.

Le groupe One Direction et le duo Macklemore & Ryan Lewis ont eu chacun deux prix.

Plutôt que de souligner la contribution d'amis et de collègue, Macklemore & Ryan Lewis ont profité de leur discours de remerciement pour lancer un message axé sur la tolérance. Macklemore a accepté le prix de l'album favori dans la catégorie rap/hip-hop grâce à The heist, avant de citer Martin Luther King fils lors d'une allocution livrée par satellite de sa plus récente étape de tournée. Il a ensuite rendu hommage à Trayvon Martin, ce jeune Noir de 17 ans abattu par un surveillant de quartier bénévole en février 2012, et aux « centaines de jeunes qui, chaque année, perdent la vie dans des cas de profilage racial et la violence qui s'ensuit », a-t-il déclaré.

Élue artiste féminine soul/R&B préférée en début de soirée, Rihanna a récolté le tout premier prix Icône, présenté par sa mère, Monica Fenty. Cette dernière a profité de l'occasion pour dire à quel point elle est fière de la carrière de sa fille.

La chanteuse Ariana Grande a été nommé nouvelle artiste préférée. Le duo country Florida Georgia Line a reçu le prix du single de l'année pour Cruise, chanson qui met en vedette le rappeur Nelly. Et Luke Bryan a gagné le trophée de l'artiste country masculin préféré.

En spectacle d'ouverture, Katy Perry a ébloui les auditeurs et les spectateurs au lever du rideau du gala. Elle ressemblait à une princesse issue d'une œuvre d'art classique du Japon dans son interprétation de la chanson Unconditionally. Des danseurs aux vêtements hauts en couleur agitaient des éventails, dansaient devant des paravents en papier de riz et jouaient du tambour.

Lady Gaga et R. Kelly ont livré une prestation soignée de la chanson Do what u want. R. Kelly jouait un président américain, et Lady Gaga, sa maîtresse qui ressemblait à Marilyn Monroe.

Et Miley Cyrus a terminé les prestations musicales du gala avec un chat géant virtuel qui chantait avec elle Wrecking ball.

Associated Press