NOUVELLES
25/11/2013 11:46 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

Steven Stamkos est en voie de guérison et se déplace sans béquilles ou botte

TAMPA, États-Unis - L'attaquant vedette Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay marche sans béquilles ni botte deux semaines après avoir été victime d'une fracture de sa jambe droite et il compte bien rejouer cette saison.

Stamkos s'est blessé le 11 novembre lors d'un match contre les Bruins de Boston. Le franc-tireur a quitté la patinoire sur une civière après avoir percuté le poteau des buts. Il a été opéré le lendemain à Boston pour stabiliser une fracture du tibia et il marche maintenant en boitillant.

«Je suis tout simplement heureux d'être capable de faire ce que je fais maintenant et de presque revenir à une vie normale, d'être en mesure de me déplacer par moi-même, a précisé Stamkos, à sa première rencontre avec les journalistes depuis sa blessure. Je dirais que j'ai surmonté le choc initial, la frustration et la déception. Et j'en suis maintenant à que dois-je faire pour revenir aussi vite que possible. Mais évidemment de façon aussi intelligente que possible.»

Stamkos n'a aucune idée de la date de son retour au jeu mais il n'exclut pas d'être aux Jeux olympiques de Sotchi.

«C'est quelque chose auquel j'ai pensé, a-t-il avoué. C'est relégué au second plan pour l'instant, mais mon objectif est de recouvrer la santé et de revenir sur la glace. Évidemment, je veux revenir et jouer à Tampa. Si tout fonctionne bien, ce que j'espère, j'aurais peut-être l'occasion de revenir et de jouer quelques matchs avec le Lightning et peut-être d'avoir la possibilité de jouer aux Olympiques. Ce serait génial. C'est un objectif pour moi.»

Stamkos s'est blessé avec 7:11 à jouer à la deuxième période. Il était en repli défensif, en couverture sur le défenseur des Bruins Dougie Hamilton. Les deux joueurs ont foncé au filet à toute vitesse.

«A ce moment, je me souviens m'être dit que s'il me poussait, j'étais dans une position précaire, s'est rappelé Stamkos. Mais, plus vous y pensez, plus vous réalisez que ça fait partie du hockey. Les contacts physiques font partie du jeu. Est-ce qu'il m'a poussé? Je crois que oui. Était-ce intentionnel? Non. Personne ne tente de blesser un autre joueur gravement.»

Stamkos dit qu'on ressent un sentiment d'impuissance lorsqu'on perd pied près du poteau du but.

«Je savais que quelque chose n'allait pas, mais j'ai vraiment réalisé seulement quand j'ai essayé de me relever et de patiner vers le banc. Je pouvais sentir l'os bougeait. C'est là que j'ai su que quelque chose n'allait pas.»

Stamkos a dit qu'il n'a pas eu de nouvelles de Hamilton, mais a reçu un message texte du défenseur Zdeno Chara le lendemain de sa blessure au nom des Bruins. L'entraîneur Claude Julien des Bruins lui a rendu à l'hôpital, ce que le joueur de centre qualifie de «très classe».

Stamkos totalise 222 buts et 409 points en 390 matchs dans la LNH.

«J'ai commencé ma rééducation et je me sens très bien», a-t-il conclu.