NOUVELLES
25/11/2013 03:32 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

Newtown: le tueur était obsédé par les tueries de masse

ap

Le tireur de Newtown, qui a tué 20 enfants et 6 adultes dans une école primaire le 14 décembre 2012, était obsédé par les tueries de masse, révèle le rapport du procureur du Connecticut, publié lundi.

Le tueur de 20 ans, qui s'était enlevé la vie le jour même, nourrissait tout particulièrement une obsession pour la tuerie de Columbine de 1999, note le procureur. Il consultait « une très grande quantité de documents » à ce sujet.

Le tueur collectionnait également des articles de journaux et des photos concernant diverses tueries de masse, et il lisait un livre sur le sujet. Les preuves recueillies à partir du disque dur de son ordinateur montrent qu'il faisait plusieurs recherches en ligne sur des meurtres de masse et il avait élaboré une liste de tueries dans laquelle il énumérait les caractéristiques de chacune.

Il jouait aussi à un jeu vidéo mettant en scène une tuerie dans une école.

Il avait par ailleurs une fascination pour les armes à feu, ainsi qu'un accès à celles-ci. Il chassait à l'occasion et fréquentait des champs de tirs avec ses parents. Il avait déjà suivi des cours offerts par la National Rifle Association sur la sécurité et les armes à feu.

Les motifs restent inconnus

L'enquête n'a pas permis d'établir quelles étaient les motivations du tueur, qui a agit seul. Rien n'indique non plus pourquoi il a choisi de perpétrer son crime à l'école primaire Sandy Hook, mis à part la proximité de l'établissement avec son lieu de résidence. Le jeune homme avait fréquenté l'école lorsqu'il était enfant, mais il n'avait plus de lien avec cet établissement depuis plusieurs années.

Les preuves recueillies démontrent par ailleurs que le tueur avait planifié son crime, qu'il avait prévu de se suicider après, et qu'il comptait initialement tuer plus de 26 personnes.

L'enquête démontre qu'il souffrait de problèmes mentaux sérieux qui nuisaient à sa capacité de vivre une vie normale et d'interagir de façon normale avec les autres. Il avait notamment le syndrome d'Asperger et souffrait d'anxiété.

Les témoignages concernant sa personnalité sont contradictoires. Le tireur n'avait cependant jamais manifesté de comportements particulièrement agressifs ou menaçants.

Dans son rapport, le procureur du Connecticut note en conclusion que la réponse des policiers, le 14 décembre 2012, a été rapide et que ceux-ci se sont introduits dans l'école au péril de leur vie. Il dit aussi que le personnel de l'école a agi de manière « héroïque » en essayant de protéger les écoliers. Tant leur attitude que celle des policiers a permis de sauver la vie de plusieurs enfants cette journée-là, conclut le procureur.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Sandy Hook Elementary School Shooting Voyez les images