NOUVELLES
25/11/2013 12:33 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

La 17e édition de la semaine du Cinéma du Québec à Paris s'ouvrira mardI

PARIS - Même si la Sodec envisage depuis quelques années d'en changer la formule, la semaine du Cinéma du Québec à Paris s'ouvre mardi soir, pour la 17e fois, sous le sceau de la continuité.

Cette année, 13 longs métrages de fiction sont programmés. «Le Démantèlement», de Sébastien Pilote, qui sort en salle en France la semaine prochaine, est présenté en séance d'ouverture. Aux projections s'ajoutent diverses activités, comme toujours, notamment un atelier d'adaptation cinématographique, une leçon de musique et, à l'intention des professionnels, les 10es Rencontres de coproduction francophone.

L'événement Cinéma du Québec à Paris, qui attire environ 5000 spectateurs au Forum des images, en plein cœur de la capitale, est solidement implanté dans le paysage culturel parisien. Et ses contours, que les restrictions budgétaires n'ont apparemment pas affectés, demeurent les mêmes.

«On est en continuité avec les autres années», résume Doris Girard, la présidente du conseil d'administration de la Sodec, venue à Paris à la place du président et chef de la direction, François Macerola, dont le mandat n'a pas été renouvelé.

À maintes reprises dans le passé, et encore l'année dernière au terme de la précédente édition, M. Macerola avait souhaité «revamper» cette vitrine de la culture québécoise, pour l'ouvrir à la littérature, aux arts de la scène ou même à la gastronomie.

Sans aller aussi loin, Doris Girard reconnaît que la formule pourrait évoluer.

«Ça trouve un écho chez moi, a-t-elle confié. On se dit qu'après 17 ans, il faut peut-être remettre les choses à plat et réfléchir à la meilleure manière de soutenir la promotion et la distribution des films québécois en France. Il n'est pas impossible qu'on apporte certains changements, mais le chantier n'est pas encore ouvert.»

Le cinéma du Québec se porte bien en France, même si on a observé en 2013 un léger recul dans le nombre des sorties. En 2012, sept longs métrages québécois avaient pris l'affiche, dont «Café de Flore», «Monsieur Lazhar» et «Rebelle». Cette année, cinq films ont été distribués, notamment «Inch'Allah», «Vic & Flo ont vu un ours» et «Gabrielle». Au total, ces 12 films ont attiré 1,25 million de spectateurs, indique-t-on.