NOUVELLES
25/11/2013 12:37 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

Kimi convalescent, Fernando fait le boulot

Fernando Alonso n'aura pas beaucoup de repos d'ici Noël. Il travaillera dans le simulateur pour pallier l'absence de Kimi Raikkonen.

Le pilote espagnol a terminé sa saison sur une bonne note, avec la 3e place du Grand Prix du Brésil. Il a eu la chance de célébrer sur le podium le départ de son bon ami Mark Webber. Un premier podium en six courses pour Alonso, preuve que Ferrari a regressé en deuxième moitié de saison.

Alonso a tout de même fini au 2e rang du classement des pilotes. Mais la fin de la saison ne signifie pas le début des grandes vacances. Ferrari a besoin de lui, pendant que Kimi Raikkonen se remet de son opération au dos. 

« Jusqu'à Noël, le calendrier est chargé, a expliqué Alonso après la course à la presse spécialisée, à Sao Paulo. Nous avons des événements promotionnels et, à Maranello (NDLR : l'usine de Ferrari), des fêtes avec les employés et leurs familles. Je profiterai de ce temps passé en Italie pour travailler dans le simulateur afin d'aider les ingénieurs à concevoir la voiture 2014. »

« Jusqu'au 21 décembre, je n'arrête pas. Ma première vraie pause, ce sera à Noël », a-t-il admis. 

L'absence de Kimi Raikkonen, en convalescence, oblige le pilote espagnol à faire des heures supplémentaires en amont des premiers essais d'hiver, prévus en janvier. Sans compter que le Finlandais dit perdre son temps dans un simulateur, et s'est rendu compte, chez Lotus, qu'il souffrait de nausées liées aux mouvements de l'appareil. 

« Je n'apprends rien dans un simulateur, avait dit Raikkonen en janvier. J'apprivoise les nouvelles pistes très rapidement, sans avoir besoin du simulateur. » 

Ferrari devra lui rappeler que le simulateur sert aussi à améliorer le comportement de la voiture. Et c'est lui qui en bénéficiera en 2014. L'équipe italienne devra néanmoins trouver les bons arguments pour le convaincre d'y retourner. À moins que le pilote d'essais de Ferrari, Pedro de la Rosa, ne soit désigné comme son « double » en simulateur.

De son côté, Alonso compte aider l'équipe à progresser, et aura à Noël une bonne idée du comportement (simulé) de la voiture que Ferrari prépare pour 2014. 

« Je crois en cette équipe, a répété Alonso. Je fais confiance dans l'approche de Ferrari et dans sa préparation pour la saison 2014. Nous nous battrons pour le titre, comme chaque année, bon an, mal an. » 

Il est question que Fernando Alonso laisse à Kimi Raikkonen l'honneur de faire tourner la nouvelle voiture au cours des premiers essais d'hiver, à la fin du mois de janvier au circuit de Jerez.

Calendrier des essais d'hiver F1 en 2014 :

  • 28 au 31 janvier, à Jerez
  • 19 au 22 février, à Bahreïn
  • 27 février au 2 mars, à Bahreïn