NOUVELLES
25/11/2013 06:16 EST | Actualisé 25/01/2014 05:12 EST

Dix ex-joueurs qui ont subi des commotions cérébrales poursuivent la LNH

WASHINGTON - Dix ex-joueurs de la Ligue nationale de hockey, dont l'ex-attaquant étoile Gary Leeman, allèguent dans un recours collectif que la ligue n'en a pas assez fait pour les protéger contre les commotions cérébrales.

La poursuite, déposée lundi en Cour fédérale à Washington, souhaite obtenir des réparations qui seront déterminées lors du procès. Les joueurs cherchent également à obtenir un soutien médical approuvé par la cour pour leurs traumatismes au cerveau ou leurs blessures, qui seraient, selon eux, directement attribuables à leur carrière respective dans la LNH. Elle fut déposée en Cour fédérale au nom des joueurs qui ont souffert de telles blessures et qui annoncé leur retraite le 14 février 2013 ou à une date antérieure à celle-ci.

Cette procédure survient à peine trois mois après que la NFL ait accepté de verser 765 millions $US pour régler à l'amiable les poursuites de milliers d'ex-joueurs qui ont développé de la démence ou d'autres problèmes de santé associés aux commotions cérébrales.

Les ex-joueurs de la LNH estiment que la LNH a délibérément caché les risques de lésions cérébrales qui peuvent affecter les joueurs, les exposant à des risques inutiles.

Ils stipulent que la ligue continue de provoquer des blessures aujourd'hui, en refusant notamment d'interdire les bagarres et les mises en échec, et en prônant l'utilisation de «durs à cuire» dont la principale tâche consiste à se battre ou à asséner de violentes mises en échec à des adversaires. Et la poursuite ajoute que la LNH fait la promotion d'une «culture de la violence», dans laquelle les joueurs sont encensés pour leurs bagarres et leurs aptitudes «à viser la tête».

Outre Leeman, qui a joué pour les Maple Leafs de Toronto, les Flames de Calgary, le Canadien de Montréal, les Canucks de Vancouver et les Blues de St. Louis, les autres joueurs mentionnés dans la poursuite sont: Bradley Aitken (Penguins de Pittsburgh, Oilers d'Edmonton); Darren Banks (Bruins de Boston); Curt Bennett (Blues, Rangers de New York et Flames d'Atlanta); Richard Dunn (Sabres de Buffalo et Flames); Warren Holmes, (Kings de Los Angeles); Robert Manno, (Canucks, Maple Leafs et Red Wings de Detroit); Blair James Stewart (Red Wings, Capitals de Washington et Nordiques de Québec); Morris Titanic, (Sabres); et Rick Vaive (Canucks, Maple Leafs, Sabres et Blackhawks de Chicago).

Le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a répondu via un communiqué émis sur le site Internet de la LNH, lundi soir.

«Nous sommes au fait du recours collectif déposé aujourd'hui à la Cour de district du District de Colombia au nom d'un groupe d'ex-joueurs de la LNH. Certes l'enjeu est très sérieux, mais nous sommes totalement satisfaits de la manière responsable avec laquelle la ligue et l'Association des joueurs ont géré le dossier de la sécurité des joueurs au fil du temps, incluant avec respect les blessures à la tête et les commotions. Nous nous défendrons vigoureusement et n'avons pas d'autres commentaires à faire pour le moment.»

Plus tôt cette année, le commissaire de la LNH Gary Bettman avait toutefois déclaré: «Nous avons, de notre propre gré, une longue liste, qui remonte à 1997, d'antécédents qui démontrent que nous prenons les commotions au sérieux. Nous avons consacré beaucoup de temps, d'argent et d'efforts pour travailler avec l'Association des joueurs sur la sécurité des joueurs.»