NOUVELLES
25/11/2013 04:25 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

Canada: les dettes à la consommation augmentent mais le mauvais paiement recule

TORONTO - Les Canadiens sont plus endettés qu'ils ne l'étaient il y a un an, mais il semble que plusieurs d'entre eux maîtrisent mieux leurs remboursements, selon une nouvelle étude.

Des données compilées par la firme de surveillance du crédit Equifax Canada démontrent que les dettes à la consommation, excluant les prêts hypothécaires, avaient augmenté de 3,7 pour cent au troisième trimestre, à 507,1 milliards $, comparativement à 489 milliards $ il y a un an.

Malgré l'augmentation du niveau d'endettement, le taux des défaillances — les factures impayées depuis plus de 90 jours — a chuté à un niveau record de 1,13 pour cent lors de la période de trois mois terminée le 20 septembre. Il s'agit d'une amélioration par rapport à celui de 1,22 pour cent enregistré lors de la même période en 2012.

«Les gens prennent confiance et ils voient qu'ils peuvent maintenir plus ou moins leur style de vie, et ils sont plus conscients des choix financiers qu'ils font», a affirmé la directrice de la modélisation et des analyses à Equifax Canada, Regina Malina.

Par ailleurs, le total des dettes à la consommation, incluant les prêts hypothécaires, continue d'augmenter.

Au troisième trimestre, les Canadiens devaient 1360 milliards $, en hausse par rapport aux dettes de 1300 milliards $ de la même période un an auparavant.

Les données montrent que les Canadiens contrôlent davantage leur endettement — des prêts-auto aux achats faits par carte de crédit — même si les niveaux d'endettement ont continué d'augmenter lors des derniers trimestres, a indiqué Mme Malina.

«Ce n'est pas que nous puissions nous détendre et ne pas faire attention à ce qui se passe parce que le taux des défaillances est faible, mais la conclusion est que les consommateurs ont appris à se comporter de façon plus responsable», a-t-elle dit.

Les précédentes études d'Equifax montraient que les consommateurs avaient tendance à faire plus d'emprunts et à ne pas les rembourser aussi rapidement lorsque l'économie est instable ou que le chômage est élevé.

À l'échelle régionale, les consommateurs québécois avaient les taux de défaillance les moins élevés, à l'inverse de ceux des provinces de l'est du pays.

Equifax a également constaté qu'à l'instar du précédent trimestre, les personnes âgées avaient continué d'accumuler les dettes au rythme le plus élevé, tout en demeurant les moins endettées parmi les différents groupes d'âge. Le niveau d'endettement des personnes âgées de 65 ans et plus était de 6,5 pour cent plus élevé que lors de la même période il y a un an, a précisé la firme.