NOUVELLES
25/11/2013 02:31 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

Au moins 35 morts dans de nouvelles attaques en Irak

Une série d'attaques a fait au moins 35 morts et des dizaines de blessés lundi en Irak, notamment deux explosions simultanées à l'entrée d'un marché public du quartier de Sadriyah, au centre-ville de Bagdad.

L'attaque perpétrée à une heure de grande affluence a tué au moins 16 personnes et en a blessé 36 autres, ont rapporté des sources médicales et policières.

Un autre attentat à la voiture piégée dans un secteur de la périphérie nord-est de la capitale a tué quatre policiers tandis qu'une bombe a fait un mort et quatre blessés parmi des miliciens sunnites.

Le ministère de la Justice a également rapporté la mort de trois personnes, dont un fonctionnaire, dans d'autres attaques distinctes.

D'autres attaques à la voiture piégée ont été signalées à Mossoul, où cinq personnes ont été tuées. Une sixième personne a péri lors de l'explosion d'une bombe magnétique.

Un point de contrôle mixte de l'armée irakienne et des forces de sécurité kurdes a également été la cible d'un attentat. Une voiture a foncé sur les soldats avant d'exploser.

Au nord de la capitale, à Bakouba, un homme a été tué par une bombe fixée sur sa voiture alors qu'un ancien député sunnite a été assassiné chez lui, au sud de la capitale.

La spirale de la violence en Irak a fait plus de 5900 morts depuis janvier, dont au moins 500 depuis début novembre.