NOUVELLES
24/11/2013 11:20 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

Au tour d'un Torontois de traverser l'Atlantique à la rame

Après la Québecoise Mylène Paquette qui a réussi l'exploit il y a deux semaines, le Torontois Jean-Guy Sauriol s'apprête à traverser l'Atlantique à la rame. S'il réussit, l'homme de 59 ans deviendra le Canadien le plus âgé à le faire.

Jean-Guy Sauriol s'est préparé pendant deux ans pour relever le défi de la traversée de l'Atlantique, des îles Canaries jusqu'aux Caraïbes, en solitaire.

Son périple devrait durer entre 60 et 90 jours. L'homme qui fêtera ses 60 ans au mois de décembre souhaite quitter la terre ferme lundi, mais la météo pourrait le retarder.

Il raconte qu'il a toujours été fasciné par l'inconnu et qu'étant enfant, il souhaitait devenir astronaute.

Son embarcation est équipée d'un dessalinisateur pour l'approvisionnement en eau potable, de panneaux solaires et d'une tablette électronique.

Ce dernier item lui permettra de mettre à jour son blogue, de communiquer avec le public et avec sa femme, Lucie Cossette.

Mme Cossette s'attend à ce que son conjoint doivent affronter les tempêtes et les autres surprises que l'océan lui réserve. « Le mal de mer sera tout un défi, il n'est pas habitué à la mer, habituellement il rame sur le lac Ontario », prévient-elle.

Toute une aventure en perspective même si la traversée d'est en ouest est habituellement plus facile que celle accomplie dans le sens contraire par Mylène Paquette.

Sa grande traversée lui permettra de recueillir de l'argent pour différents programmes destinées aux jeunes.

Si tout va bien, Jean-Guy Sauriol arrivera aux Caraïbes à la fin février ou au début mars 2014.