NOUVELLES
24/11/2013 04:54 EST | Actualisé 24/01/2014 05:12 EST

Afghanistan: le ministre Nicholson assure que le Canada a fait une différence

HALIFAX - Alors qu'Ottawa se prépare à retirer ses troupes encore présentes en Afghanistan en mars 2014, le ministre de la Défense, Rob Nicholson, a affirmé dimanche que la présence du Canada au pays avait bel et bien fait une différence.

Le gouvernement fédéral continuera d'aider l'Afghanistan en injectant plus de 300 millions $ en aide pendant les trois années suivant la fin de la mission d'entraînement, a-t-il souligné.

Le Canada, a-t-il poursuivi, a été «très clair» auprès de ses alliés que les militaires canadiens, dont un certain nombre sont encore déployés dans ce pays toujours ravagé par la guerre, seraient rapatriés.

M. Nicholson a aussi soutenu qu'il y avait un certain nombre de pays qui observaient ce qui se passaient en Afghanistan et que le Canada pouvait être «très fier» de ses efforts.

Il a tenu ces propos lors d'un point de presse scellant une conférence internationale sur la sécurité à Halifax, en Nouvelle-Écosse, à laquelle a aussi participé le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel.

Les États-Unis souhaitent de leur côté convaincre le président afghan Hamid Karzaï de signer une entente sur la sécurité d'ici la fin de l'année en cours afin de prolonger l'engagement des troupes américaines au-delà de 2014.

Or, le président Karzaï refuse de signer l'entente d'ici le scrutin d'avril prochain, ce qui laisse planer un doute sur la présence des forces américaines au pays.

Lors de la conférence, M. Hagel a déclaré qu'il voulait que l'accord soit signé puis ratifié par le parlement afghan avant de faire la recommandation au président Barack Obama de maintenir les troupes américaines et d'ainsi continuer à risquer les vies des soldats.

L'entente sur la sécurité déploierait environ 8000 militaires américains en Afghanistan jusqu'en 2024. Ils auraient un mandat de formation et de mentor auprès des forces de sécurité locales pour poursuivre le combat contre l'insurrection des talibans.