NOUVELLES
23/11/2013 09:13 EST | Actualisé 23/01/2014 05:12 EST

Le Conseil supérieur de la langue française donne quatre récompenses

QUÉBEC - Le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) a récompensé quatre personnalités bien connues du monde des médias, samedi soir, lors du gala du Congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) à Québec.

Le travail de Pierre Foglia, de Yanick Villedieu, de Stéphane Laporte et de Catherine Perrin a été salué par l'entremise des prix Jules-Fournier et Raymond-Charette, ainsi que par le biais de mentions «Coup de coeur» du grand public.

Pierre Foglia, chroniqueur au quotidien La Presse, a été nommé lauréat 2013 du prix Jules-Fournier. Dans un communiqué publié samedi soir, le CSLF estime que son influence «sur plusieurs générations de journalistes n'est plus à démontrer» et ajoute que «son style personnel, mais universel, est reconnaissable entre tous».

Le conseil vante aussi la capacité de M. Foglia à faire vivre toute une gamme d'émotion à ses lecteurs. C'est pourquoi «le jury a tenu à souligner la qualité exceptionnelle de son écriture, qui n'a jamais fléchi au fil d'une carrière de près de 50 ans».

De son côté, Yanick Villedieu, journaliste à ICI Radio-Canada Première a été sélectionné à titre de lauréat 2013 du prix Raymond-Charette. Celui qui «est passé maître dans l'art de la vulgarisation de l'actualité et de la culture scientifique», selon le CSLF, «est si habile avec les mots qu'il véhicule de manière constante une langue française de qualité, que ce soit dans ses animations ou dans ses entrevues sans filet».

Le prix Jules-Fournier souligne, annuellement, le travail d'un journaliste de la presse écrite «en reconnaissance de la qualité de ses écrits», alors que le prix Raymond-Charette salue «la contribution exemplaire à la diffusion d'un français de qualité» d'un journaliste de la presse radiotélévisée. Les lauréats ont également reçu une bourse de 2000 $ et un parchemin calligraphié.

La mention «Coup de coeur» du grand public pour les médias écrit est allé à un autre chroniqueur de La Presse, Stéphane Laporte. Selon le CSLF, «il sait manier la plume et rendre l'émotion avec finesse, passion et intelligence», et c'est pourquoi «le jury applaudit son amour de la langue française qui transparaît toujours dans ses chroniques».

Finalement, c'est à Catherine Perrin, journaliste à ICI Radio-Canada Première, qu'est allée la mention «Coup de coeur» du grand public pour les médias radiotélévisés. Son «aptitude à rendre intéressants tous les sujets qu'elle aborde» a charmé le jury du CSLF, qui la qualifie d'«intervieweuse de qualité qui sait toujours saisir la balle au bond».

Les mentions «Coup de coeur» du grand public étaient remises pour la première fois cette année, accompagnés d'un parchemin pour les récipiendaires.