NOUVELLES
22/11/2013 02:01 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Une crise politique menace d'éclater en Ukraine

KIEV, Ukraine - Le torchon brûle entre l'opposition ukrainienne et le gouvernement du président Viktor Ianoukovitch, après que celui-ci ait soudainement suspendu les préparatifs devant mener à la signature d'un important accord entre l'Ukraine et l'Union européenne.

La décision du cabinet ukrainien, annoncée jeudi, représente une victoire importante pour la Russie, qui tente par tous les moyens de faire dérailler l'entente pour garder l'Ukraine dans son orbite.

Le premier ministre Mikola Azarov a tenté, vendredi, d'expliquer la décision sur le parquet du parlement. Les parlementaires de l'opposition l'ont plutôt couvert de huées, en plus de lancer des piles de documents à ses ministres.

M. Azarov a expliqué que l'Ukraine ne peut se permettre de perdre ses échanges commerciaux avec la Russie, avant de laisser entendre que l'UE n'offrait aucune compensation à l'Ukraine à ce niveau. Il s'est aussi plaint des conditions imposées par le Fonds monétaire international pour sauver l'économie ukrainienne.

Les échanges commerciaux de l'Ukraine sont répartis en parts essentiellement égales entre la Russie et l'Union européenne: pendant les neuf premiers mois de l'année, les exportations ukrainiennes se chiffraient à 14,6 milliards $ US vers l'Europe et à 21,1 milliards $ US vers la Russie, tandis que les importations provenant de l'UE totalisaient 22,4 milliards $ US contre 21,2 milliards $ US pour celles provenant de Russie, selon les données de la firme Concord Capital.

De sa cellule de prison, l'ancienne première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko a demandé à l'Union européenne de ne plus faire de sa libération une condition à la signature d'un accord de libre-échange et d'association politique avec l'Ukraine.

Son avocat, Arseniy Iatseniuk, a accusé le président Ianoukovitch de s'être vendu à la Russie en échange d'argent et de sa réélection en 2015.

«C'est un scénario bien planifié par Ianoukovitch: comment vendre l'État ukraikien et s'acheter le poste de gouverneur de la Petite Russie au sein du grand empire russe», a dit M. Iatseniuk.

L'avocat a demandé aux Ukrainiens de se rassembler, dimanche, sur une place centrale de Kiev. Quelques dizaines de militants de l'opposition y étaient déjà réunis, vendredi, en dépit du mauvais temps.

Mme Timochenko a été condamné à sept ans de prison pour abus de pouvoir en 2011, un an après avoir perdu de justesse l'élection présidentielle qui l'opposait à M. Ianoukovitch.