NOUVELLES
22/11/2013 07:11 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Énergie: Steven Chu veut une collaboration entre le Canada et les États-Unis

CALGARY - L'ancien secrétaire américain à l'Énergie Steven Chu dit qu'il aimerait voir une plus grande collaboration entre le Canada et les États-Unis sur la question des énergies renouvelables.

Selon M. Chu, le débat sur l'énergie entre les deux pays est devenu trop polarisé et se concentre sur un seul dossier — l'oléoduc Keystone XL et le pétrole des sables bitumineux qui y circulerait.

Ce lauréat d'un prix Nobel affirme qu'il apprécierait qu'Ottawa et Washington oeuvrent de concert en matière d'hydroélectricité et d'énergie éolienne, ainsi que pour bâtir des infrastructures de transport d'énergie entre les deux pays.

Sur la question de Keystone XL, l'ex-secrétaire soutient que l'impact des sables bitumineux sur les changements climatiques mondiaux doit être pris en considération dans la décision du président américain Barack Obama de donner ou non le feu vert à ce projet de 5,4 milliards $ US.

M. Chu a par ailleurs salué l'imposition d'une taxe sur le carbone de 15 $ la tonne mise en place par l'Alberta, et dont les profits sont versés dans un fonds technologique. Il ajoute que cela devrait être un facteur positif dans n'importe quelle décision sur l'oléoduc.

L'ex-secrétaire Chu a émis ces commentaires dans le cadre d'un dîner d'affaires à Calgary, aux côtés de l'ancien ministre conservateur Jim Prentice.