NOUVELLES
22/11/2013 03:12 EST | Actualisé 21/01/2014 05:12 EST

Lisez-vous des livres numériques pour endormir vos enfants?

Si c'est le cas, vous devez être une minorité, car les résultats d'un sondage montre que la majorité des parents préfèrent tourner les pages d'un livre papier que numérique lorsqu'ils lisent des histoires à leurs enfants.

Les résultats de sondages en ligne effectués par Booknet Canada, un organisme à but non lucratif qui étudie les ventes de livres et les tendances, révèlent que les parents et leurs enfants préfèrent encore tourner manuellement les pages d'un livre papier plutôt que de cliquer pour suivre une histoire en format numérique.

Il semble donc que les livres d'histoires pour enfants ne risquent pas de disparaître, selon un rapport sur les liens qu'entretiennent les parents et leurs enfants avec les livres. Si les livres numériques font souvent les manchettes, les ventes augmentent peu. Au printemps dernier, Booknet Canada a établi les ventes de livres à couverture souple à environ 58 % du marché en 2012, celles de livres à couverture rigide, à 24 %, et celles de livres numériques, à 15 %.


Sur plus de 800 parents sondés, 1 % ont déclaré que leur enfant de 13 ans ou moins lisait davantage de livres numériques que de livres papier et environ 41 % ont indiqué lire des livres numériques. Plus de 200 adolescents de 14 à 17 ans se sont également décrits comme des lecteurs de livres numériques. Mais peu d'entre eux ont cependant dit préférer les livres numériques ou prévoir abandonner pour de bon leurs homologues en papier.

Le rapport conclut donc que bien que plusieurs parents adoptent les nouvelles technologies, ils préfèrent que leurs enfants ne les adoptent pas à la même vitesse.

Cependant, les livres numériques peuvent aider les personnes dyslexiques, et donc, les enfants. On apprenait il y a quelques semaine que les liseuses électroniques peuvent constituer une ressource éducative précieuse pour les personnes atteintes de dyslexie.