NOUVELLES
22/11/2013 05:27 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Le sénateur de la Virginie poignardé par son fils reçoit son congé de l'hôpital

CHARLOTTESVILLE, États-Unis - Le sénateur démocrate de l'État de la Virginie poignardé par son fils a affirmé, vendredi, qu'il était vivant et qu'il lui fallait donc vivre, sa première déclaration publique depuis le drame.

Quelques heures après avoir reçu son congé de l'hôpital, Creigh Deeds a écrit sur Twitter: «Je suis vivant, alors je dois vivre. Certaines blessures ne guériront pas. Vos prières et votre amitié sont importantes pour moi.»

Le porte-parole du centre médical de l'université de la Virginie, Eric Swensen, a déclaré que le politicien de 55 ans avait quitté l'établissement vendredi.

M. Deeds avait été transporté par avion depuis sa résidence du comté de Bath, mardi. Selon les autorités, son fils l'a poignardé à plusieurs reprises avant de s'enlever la vie avec un fusil.

Les enquêteurs de la police de l'État tentent toujours de comprendre ce qui a provoqué le violent affrontement entre Creigh Deeds et son fils de 24 ans, Gus. Les deux hommes étaient apparemment très proches l'un de l'autre.

D'après les renseignements rapportés par les médias, une ordonnance de garde en établissement avait été lancée d'urgence, lundi, contre Gus Deeds.

Le jeune homme avait toutefois été relâché parce que les professionnels en santé mentale n'avaient pu lui trouver un lit en psychiatrie. Plusieurs hôpitaux ont depuis soutenu qu'ils auraient été en mesure de l'accueillir.

Les autorités de l'État ont ouvert deux enquêtes relativement à cette affaire.

M. Deeds a siégé pendant 10 ans à la Chambre des délégués de la Virginie avant de se joindre au Sénat de l'État en 2001.

Il a brigué le poste de procureur général en 2005 et celui de gouverneur en 2009, mais a été vaincu les deux fois par Bob McDonnell, l'actuel gouverneur de la Virginie.