NOUVELLES
22/11/2013 02:50 EST | Actualisé 22/01/2014 05:12 EST

Des milliers de personnes manifestent contre les milices à Tripoli

TRIPOLI, Libye - Des milliers de personnes ont manifesté vendredi au coeur de Tripoli pour réclamer le départ des milices armées toujours présentes dans la capitale libyenne.

La manifestation a été organisée une semaine après que des miliciens aient tué 43 manifestants qui réclamaient leur départ.

Plus de 7000 personnes se sont rassemblées au centre de Tripoli, près d'une mosquée du centre-ville. Certains portaient des affiches réclamant la présence de la police et de l'armée, et non celle des milices.

Plusieurs groupes armés sont sortis de la capitale jeudi, quelques jours après que l'armée libyenne ait investi les rues de la ville pour tenter d'en reprendre le contrôle.

Tripoli est essentiellement paralysée par une grève générale depuis dimanche. Un des organisateurs du mouvement a déclaré vendredi que la grève se poursuivra tant que la capitale et la région voisine ne seront pas entièrement libres de milices.

Quelques dizaines de manifestants armés ont tenté d'utiliser un bouteur, dans le sud de Tripoli, pour détruire l'ancien quartier-général d'une milice progouvernementale. Les manifestants ont notamment lancé des grenades aux résidants qui ont tenté de s'interposer. Au moins cinq personnes ont été blessées.

Les organisateurs de la manifestation ont réussi à convaincre les militants de ne pas se rendre jusqu'à d'autres quartiers généraux, pour éviter de nouvelles scènes de violence.

L'armée libyenne avait investi les rues de Tripoli lundi dans le cadre d'une opération visant à chasser les miliciens. Les soldats ont été chaleureusement accueillis par les habitants de la ville, qui en ont assez des groupes armés qui font la pluie et le beau temps dans le pays.

Il s'agissait de l'intervention la plus musclée à ce jour du gouvernement, mais l'armée et la police demeurent relativement faibles et ont besoin de l'appui militaire des milices alliées au gouvernement.