NOUVELLES
21/11/2013 04:46 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Valise suspecte derrière l'Assemblée nationale : l'accusé subira un examen psychiatrique

Éric Saint-Laurent, cet homme de Lévis qui a provoqué une opération policière le 7 novembre sur les terrains de l'Assemblée nationale, devra subir une évaluation psychiatrique de 30 jours.

Un premier examen avait permis de déterminer que l'accusé est apte à subir son procès. Cette fois, le psychiatre au dossier devra évaluer si le tribunal peut lui imputer une responsabilité criminelle.

Éric Saint-Laurent ne possède aucun antécédent judiciaire et fait face à des accusations de méfait public.

Il s'était présenté avec une mallette et disait vouloir rencontrer quelqu'un à l'Assemblée nationale. Un périmètre de sécurité avait été établi et des experts en explosifs s'étaient rendus sur place.