NOUVELLES
21/11/2013 04:21 EST | Actualisé 20/01/2014 05:12 EST

Sommet du cinéma d'animation au Clap

Les dernières créations en animation sont à l'affiche à l'occasion des 12es Sommets du cinéma d'animation de Québec qui s'ouvrent jeudi soir au cinéma Le Clap.

Le festival qui compte un volet international de compétition et un volet canadien est l'occasion de découvrir le milieu de l'animation et de constater son évolution.

Le plaisir de la découverte, de l'audace et de la nouveauté a guidé le choix de la programmation, mentionne le programmateur de l'événement Marco Deblois.

Le film The Congress d'Ari Folman, qui lance les activités jeudi soir, donne le ton au festival.

« The Congress nous amène sur un terrain très intéressant qui est celui du futur du cinéma et de l'omniprésence de l'animation dans les images en mouvement. C'est un film d'anticipation futuriste assez exceptionnel et je crois que le film d'ouverture va ouvrir les discussions sur ce qu'est l'animation aujourd'hui et sur peut-être l'avenir de l'animation et du cinéma », mentionne M. Deblois.

Le film met en scène l'actrice Robin Wright qui à l'aube de ses 50 ans, se fait offrir une importante somme d'argent en échange de son image scannée numériquement de façon à ce que les studios puissent reproduire son image dans les films de leur choix, sans les contraintes du vieillissement de l'actrice.

« C'est très, très dur pour l'actrice elle-même, mais en même temps, ça nous en dit long sur la puissance du numérique et des nouvelles technologies dans les cinémas hollywoodiens actuels et dans le cinéma du futur », soulève Marco Deblois.

En plus des projections, le sommet du cinéma d'animation présentera également des activités spéciales au cours des prochains jours. Vendredi soir notamment, Alexandre Dubosc, auteur de films d'animation faits à partir de nourriture, proposera une classe de maître.

Les 12es Sommets du cinéma d'animation de Québec se tiennent du 21 au 24 novembre.